Chargement de la page en cours...
VEUILLEZ PATIENTER - PLEASE WAIT
  Wheelchair.ch
Le site qui «en dit plus»
 
"To believe in rehabilitation is to believe in humanity"
"Croire en la réadaptation, c'est croire en l'humanité" - Howard Rusk
informationscultureamusements & liens en rapport avec le monde du handicap
>>> Aidez-nous à vous informer <<<
INFO >> FUN <<
Faire un don / Donate Navigation dans les rubriques :
Votations et Politique Infos Pratiques - Eurokey Info Vidéo
Infos Générales et Actualités … … Et la SUISSE dans tout cela ? Contact
Avancée et État de la Recherche… Expression et Terminologie Liens utiles
 
Chercher le mot dans cette page
ATTENTION : FRAUDES & ARNAQUES SUR INTERNET INFORMATIONS & ENTRAIDE
Le fauteuil roulant à travers le monde… Toutes les TRADUCTIONS
Les personnalités connues en fauteuil… CÉLÉBRITÉS HANDICAPÉES
Le Fauteuil roulant dans le temps L'HISTOIRE DU FAUTEUIL ROULANT
>>> ----- Et la SUISSE dans tout cela ? -----
L'action individuelle est possible et même souhaitable face à la politique du statu quo EXEMPLES - EXEMPLAIRES
Divinités et Handicap LES DIEUX HANDICAPÉS
Histoire du Handicap le HANDICAP dans le TEMPS
Vivre le handicap au quotidien… TÉMOIGNAGES
Les grandes Actualités Affaire Luca Mongelli
État de la Recherche & Inventions
Forum idées, Astuces
& Prototypes
Techniques de soins et nouvelles Thérapies
Chercher le mot dans cette page

Corriger les gènes défectueux dans des embryons humains et mettre fin aux maladies génétiques

Une équipe de chercheurs de l'Université de l'Oregon dirigée par Shoukhrat Mitalipov a corrigé des gènes porteurs d'une maladie (cardiaque) héréditaire avec un taux de réussite de 72,4%, grâce à la technique CRISPR-Cas9. Cette technique, qui aurait déjà été employée en Chine, ouvre des perspectives quant à une fin possible des maladies héréditaires déterctées précocement.
(Pour en savoir plus : FranceTV InfoNatureCNNMIT Technology ReviewSud OuestLa CroixAlloDocteurs France5FranceTV InfoTechnologyNetworks, , )

Hi1a, la gentille protéine du venin d'araignée contre le méchant A.V.C.

Lors d'un Accident Vasculaire cérébral et face à la carence en d'oxygéne, le cerveau répond en sacrifiant de nombreuses cellules et causant de lourdes séquelles. Il génère alors de l'Acid-sensing ion channel (ASIC1a). C'est ce processus qui pourrait être aujourd'hui bloqué, selon les chercheurs australiens Sandy Pineda, Irene Chassagnon et Glenn King, de l'institut de bioscience moléculaire à l'Université de Queensland.
La protéine Hi1a, issue du venin d'araignée australienne, administrée jusqu'à huit heures après une attaque cérébrale protégerait alors les tissus cérébraux et améliorerait les performances neurologique.
(pour en savoir plus : FranceTV InfoLe TempsPNASIFLScienceThe GuardianNouvel ObservateurOuest France, )

SignAloud

Thomas Pryor et Navid Azodi, deux étudiants de l'Université de Washington ont mis au point des gants capables de traduires les gestes d'un langage signé en sons et paroles via la synthèse vocale d'un ordinateur.
Pour leurs travaux, ils ont gagné le Lemelson-MIT Student Prize 2016.
(Sources : DailyMailFranceTV InfoPage officielle de l'Université de Washington)

SignAloud

NeuroLife, une prouesse technologique au service de la santé

Pour pallier une rupture de liaison nerveuse entre les commandes cerébrales et les muscles de la main chez Ian Burkhart, jeune homme de 24 ans, blessé médullaire C5 et tétraplégique depuis un accident de plongée, une équipe de chercheurs de l'Intitut Feinstein conduite par Chad Bouton, en collaboration avec l'Université de Ohio, a mis au point NeuroLife, un montage électronique médical composé de capteurs, d'électrodes cutanés et d'un cerveau informatique.
Ian Burkhart retrouve la mobilité de son bras grâce à NeuroLife

Les capteurs implantés dans le système nerveux cérébral envoient des signaux qui, une fois interprétés, commandent une nappe d'électrodes reliés et apposés directement sur le bras du patient. Ainsi, en reproduisant le schéma naturel mais par voie électronique, NeuroLife donne la sensation au patient de commander son bras paralysé par la pensée, apparemment le plus naturellement du monde ou du moins, comme si le membre était encore valide.

Depuis quelques années, cette technique a permis à Ian Burkhart d'être le premier tétraplégique à pouvoir plier le poignet, remplir un verre, utiliser une carte de crédit ou encore jouer avec sa console à des jeux de réalité virtuelle.
(sources : FranceTV InfoInternational Business TimesNewYork TimesThe GuardianABC NewsLe MondeLiveScienceTechInsiderPortland Press Herald)


Les conséquence d'un Accident Vasculaire Cérébral…

Suite à un AVC, Les dommages sur le cerveau entraîne une perte de mémoire et quelques ralentissements. Les lésions cérébrales et le déclin cognitif s'apparentent à un vieillissement prématuré du cerveau de huit années environ, selon une étude menée à l'Université du Michigan (USA) et publiée dans la revue de cardiologie Stroke.

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont consulté les données de 4 900 patients âgés de plus de 65 ans avec, notamment, des tests de mémoire et de rapidité de réflexion.

Les résultats auraient-ils été équivalents si l'étude s'était également intéressée à des patients plus jeunes ?
(Pour en savoir plus : FranceTV InfoPsychCentralMichigan University Strokes' Study)

Robear, l'ours robotisé qui vous fait passer pour un âne

Tout ce qui vient du Japon n'est pas bon à prendre… La preuve avec ce robot transporteur de charge pour lequel il faut attacher une nacelle ou prendre soin de bien sécuriser le patient sur les bras articulés.
Car le robot élevateur soulève sans plus de précaution.
D'ailleurs, si la femme qui s'est prêtée à la démonstration est une personne valide, ce n'est sûrement pas un hasard.
  • Quel est donc que cette invention robotisée ridicule où il faut être trois autour pour regarder le robot faire tout seul ?
  • Un robot pour fainéant, Monseigneur…
(Pour en savoir plus : FranceTV InfoLe Nouvelliste20 MinutesPhysics)
Robear

Lentilles de contact télescopiques, un avenir de plus en plus proche

Une lentille permettant aux personnes atteintes de dégénérescence maculaire de voir et aux autres, de voir de plus près, voilà l'objet des études d'Eric Tremblay à l'EPFL de Lausanne et présenté lors du congr&eagrave;s de l'American Society for the Advancement of Science (AAAS), du 12 au 16 février 2015.
Pour zoomer, il suffit de cligner des yeux. Mais pas n'importe quel clignement, sinon bonjour le délire visuel…
Des perspectives lumineuses à n'en pas douter, en particulier pour les personnes âgées.
(Pour en savoir plus : FranceTV InfoLien direct EPFL)
Lentilles de contact télescopiques d'Eric Tremblay de l'EPFL

Des lunettes de vision 3D pour combattre la perte naturelle de la vision

Une société canadienne, eSight, se lance le défi de reconner de la vision aux personnes malvoyantes grâce à aux nouvelles technologies et aux lunettes 3D.

Make Blidness History - Faire de la Cécité du passé, tout un programme mais quel joli programme.

(sources : Site OfficielFranceTV Info du 26/01/2015, Huffngton Post du 22/01/2015, The Star du 25/01/2015)

Un muscle développé en laboratoire ouvre des portes à l'avenir thérapeutique

Désormais, grâce à ce muscle artificiellement créé à l'Université Duke de Durham (USA), il sera possible de tester en laboratoire tout médicament ou nouvelles thérapies, sans risque pour un évemtuel cobaye.
Cela ouvre de nouvelles perspectives pour la recherche, dans le traitement de maladies lourdes comme lors de simples examens.
(sources : FranceTV InfoEurekAlert!Duke UniversityCNet)

Myopathie de Duchenne, un traitement expérimental en cours

Une équipe française de l'Atlantic Gènes Therapies à Nantes est parvenue à renforcer les muscles de 18 chiens grâce à un gène médicament et pense rapidement transposer la technique sur l'Homme.

La Myopathie de Duchenne ou Dystrophie Musculaire de Duchenne (DMD) est ici corrigée grâce à la technique dite du Saut d'exon, soit la suppression de la partie déficiente du gène et la fabrication par les cellules musculaires d'une protéine appelée "quasi-dystrophine". Une équipe néerlandaise avait déjà utilisé cette méthode fin 2007 sur des enfants atteints de la myopathie de Duchenne de Boulogne.

Marketing à quelques semaines du Téléthon en France ou véritable avancée, une autre solution médicamenteuse avait été proposée en 2012 par la société américaine Serepta Therapeutics.
(sources:France InfoFranceTV InfoYahooInstitut de MyologieRevue médicale suisseThe New York Times)


Moelle comme un duvet transplanté

Darek Fidyka, pompier bulgare devenu paraplégique après avoir été poignardé à plusieurs reprises dans le dos en 2010, a retrouvé en partie sa capacité de marcher grâce à une thérapie expérimentale impliquant la transplantation de cellules de sa cavité nasale dans sa moelle épinière endommagée.

Menés en Pologne par l'équipe du Dr Pawel à l'Université de Wrocław, les travaux sont basés sur l'utilisation de cellules nerveuses du nez (cellules olfactives engainantes, ou OEC), en renouvellement naturel permanent, par dessus lesquelles les tissus nerveux sectionnés de la moelle épinière peuvent se développer.

" Ceci est d'un intérêt scientifique plus grand que d'avoir vu l'homme marcher sur la Lune "

Cette technique, découverte à l'Institut de neurologie de l'University College de Londres (UCL), avait déjà donné des résultats probants en laboratoire mais n'avait encore jamais été expérimentée avec succès chez l'homme. Voilà qui est désormais chose faite et ouvre la voie à des grands espoirs thérapeutiques.

Tout a commencé en 2003 lorsque David Nicholls, voyant son fils Daniel paralysé suite à un accident de nage à Bondi Beach (Australie) , lui a juré, contre l'avis des médecins, de tout faire pour l'aider à remarcher si tel était sa volonté.
Auparavant, Prof Geoff Raisman de l'UCL avait montré la régénérescence permanante des cellules olfactives comme leur utilisation pour des transplantations sur des souris.
Aujourd'hui, à l'argent d'une Fondation créée pour l'occasion et la persévérance des chercheurs de Wroclaw, son rêve est plus proche que jamais de la réalité. (en savoir plus: MailOnlineBBC)

Pour être définitvement validée et parfaitement maîtrisée, l'expérience doit être encore reconduite avec succès plusieurs fois.
(sources : The WeekLe Point BBCIndependentThe GuardianEuroStemCellFrance5i24 NewsLe Quotidien du médecinMailOnline)

Des prothèses, on y pensait sérieusement

À l'inverse des prothèses habituelles commandées par des fils d'électrodes externes, ces prothèses évoluées mises au point à l'École Polytechnique Chalmers, à Göteborg en Suède, sont commandées par la pensée et leurs signaux véhiculés par les os.

La prothèse commandée par la pensée, fruit des recherches de l'École Polytechnique Chalmers à Göteborg en Suède
Utiliser les impulsions avant section des personnes amputées n'est pas une idée nouvelle en soi pusque de telles expériences existent depuis les annés 60. Ce qui est nouveau par contre, c'est la méthode, les implants cérébraux récoltant les intentions du patient passant directement à travers les os. Si les anciennes techniques étaient limitées dans les mouvements et difficiles à contrôler jusqu'à être carrément très inconfortables, la nouvelles présente nettement plus de fiabilité et de confort.
(sources : ChalmersGizmagEngadgetNewsWeek)

Prothèse, greffe ou bras bionic… Une main robotique commandée par le cerveau à l'image des trois succès obtenus par le professeur Oskar Aszmann à l'Université de médecine de Vienne, entre avril 2011 et mai 2014. (En savoir plus : The LancetFranceTV Info)


Toshiba Aiko Chihara, le robot qui parle la langue des signes

Elle vous souhaite la bienvenue au CEATEC 2014, grande messe des nouvelles technilogies au Japon. Elle, c'est Aiko Chihara, une femme robot née de la collaboration de Toshiba avec plusieurs grandes universités japonaises dont l'Université d'Osaka et qui a la particularité d'allier le geste à la parole, de signer avec les mains ce qu'elle dit de sa voix synthétique.

Si le robot en silicone est agréable et agile, il n'est pour l'instant pourvu d'aucune intelligence et ne répond qu'à des ordres préprogrammés. Pas moins de 15 moteurs lui permettent de faire varier les expressions de son visage alors que ses bras se meuvent grâce à des pistons à air-comprimé pour assurer de la fluidité dans les gestes. Pour ce qui est du logiciel, s'est essentiellement basé sur Android.
Toujours en développement, les ingénieurs prévoient à court terme de lui apprendre d'autres langues des signes que le japonais et l'exhiber dans d'autres grandes expositions.

(sources : Engadget)

Toshiba Aiko Chihara

MindRDR, une application de Télékinésie pour Google Glass

This Place, une société britanique, lance une application permettant de contrôler les lunettes Google Glass avec la seule pensée et de pouvoir ainsi prendre des photos par télékinésie, sans bouger le petit doigt ni aucune autre doigt d'ailleurs.
Après la commande vocale, voici donc une autre application permettant aux personnes handicapées de tirer profit de cet outil.
(sources : HandicapInfosFrance24CubicJDNTechCrunch)

Des gants pour lire le Braille

S'il existait des gants munis de capteurs aux extrémités des doigts ou de capteurs de mouvements qui, reliés à un décodeur, un écran d'affichage ou un synthétiseur de voix, vous permettaient de lire le braille plus aisément.

Inversément, on peut apprendre le braille en intégrant des moteurs et créant des stimuli vibratoires pour reproduire les signes du braille. C'est ce qui a, entre autres, été fait par L'Institut de Technologie de Géorgie qui a mis au point une machine capable de vous apprendre le braille à votre insu, même quand vous avez votre attention ailleurs.

(sources : EngadgetTimeMakezinDesign TimelineDocsTocAllReadableGlogster)

Roombots, le mobilier adaptatif

Roombots ou quand les robots deviennent des meubles

Et si l'on changeait d'optique ?
Jusqu'ici, il fallait se déplacer vers les objets du quotidiens. Et si demain, ce sont les objets qui venaient à nous et s'adaptaient à nos besoins ?

À la manière d'un jouet géant, le mobilier robotisé et modulable imaginé dans ce projet de l'EPFL nommé Roombots se construit et se transforme selon les situations et les besoins de la personne. Ainsi, plus besoin d'atteindre une commande ou chercher un objet, ceux-ci viennent directement à vous !

Demain, lesproblèmes de mobilité et d'accessibilité ne seront-ils plus que des questions de "mobilier non adaptable" ?
(Lire également : New ScientistSpectrumMashableEngadget)
Roombots, le mobilier adaptatif
Voir le fonctionnement des modules en vidéo
Documents en rapport (pdf) :

Une prothèse bionique de la main donne le sens du toucher

Un homme amputé a testé une prothèse qui restitue le sens du toucher. Ces recherches font partie d'un projet européen qui réunit hôpitaux et universités suisses, italiens et allemands.

Cette prothèse est munie de capteurs capables de réagir à la tension des tendons artificiels. Elle transforme en impulsions électriques les informations émises quand le patient manipule un objet. Ces signaux, convertis en équivalent d'impulsions nerveuses, sont transmis aux quatre électrodes greffées sur les nerfs périphériques du bras.

"J'ai pu ressentir des sensations que je n'avais plus ressenties depuis neuf ans.", avoue Dennis Aabo Sørensen, le Danois de 36 ans qui a testé le dispositif à l'hôpital Gemelli de Rome, Italie et qui avait été amputé du bras gauche neuf ans plus tôt en manipulant des feux d'artifice chez lui.
L'essai clinique a également été publié dans la revue scientifique américaine Science Translational Medicine.
(sources : RST Info Actu EPFL20MinutesFranceTV Info)
prothèse bionique de la main

Mini-Cerveau en laboratoire

Du tissu cérébral humain qui pourrait servir à étudier des maladies et les premiers développement du cerveau a été obtenu par des chercheurs à partir de cellules souches. Il s'agit plus techniquenent organoïdes cérébraux, des composés d'amas de tissus cérébraux en trois dimensions dans des boîtes de Petri obtenus à partir de cellules souches pluripotentes.

Au final, les cellules obtenues présent les caractéristiques du tissu cérébral embryonnaire. Recréant ainsi les premières étapes de la formation du cortex cérébral humain, elles vont servir à l'étude du développement du cerveau et des troubles y relatif.

Mais on est encore loin de pouvoir recréer toutes les interactions du cerveau en laboratoire et le but n'était pas de fabriquer des éléments pour remplacer des parties lésées du cerveau humain, selon Juergen Knoblich de l'Académie des Sciences autrichienne (Vienne) qui a coordonné ce travail.
(sources : Le MondeLe Nouvel ObservateurL'ExpressFranceTVRTBFNature)

Permoveh – the future of Personal Mobile Vehicle

Voilà encore une invention vaponaise qui risque de dessiner les contours de ce que seront demain les aides robotisées de mobilité, en particulier pour les personnes âgées ou à mobilité réduite.
Développé par Komori Masaharu, professeur à l'Université de Kyoto, voilà un engin motorisé capable de se glisser dans toutes les directions grâce à des roues imbriquées omnidirectionnelles.
detail technique du Permoveh - Personal Mobile Vehicle

Honda Walking Assist Device

Spécialiste de la robotique, Honda nous a gratifié dès 2008 d'une assistant à la marche robotisée, permettant également de soulager les efforts supportés par les membres inférieurs dans le cas de personne en surpoids.
Bien qu'expérimental, un appareil comme cela, une fois commercialisé, permettrait alors à de personnes souffrant de mobilité réduite, essentiellement à la suite de surchage pondérale, de difficulté articulaire ou de malformations veineuses, de retrouver une facilité de mouvements dans la vie quotidienne.
(sources : Honda NewsRoomHondaAutoBlog)
Honda Walking Assist Device

Un groupe français de biotechnologie dit avoir découvert un traitement contre la leucémie

Le groupe de biotechnologies Cellectis, spécialisé en ingénierie des génomes, annonce, jeudi 4 juillet 2013, avoir prouvé l'efficacité de son médicament phare, UCART19, contre ce cancer des cellules de la moelle osseuse. Celui-ci aurait réussi à éliminer la leucémie chez des souris sur lesquelles ont été transplantées des cellules humaines.

Le docteur Martin Pule, de l'University College London (UCL) qui a pris part à l'étude, explique dans un communiqué que "ces résultats constituent une étape importante dans le développement d'une immunothérapie standardisée contre la leucémie aiguë et chronique".

En 2008, l'alemtuzumab, développé à l'origine pour traiter la leucémie, s'est avéré avoir des effets bénéfiques dans le traitement des scléroses en plaques SEP, non seulement en arrêtant la progression de la maladie mais aussi en inversant ses effets. On peut donc s'attendre peut-être à ce que, dans un avenir plus ou moins proche, ce nouveau traitement, s'il est confirmé, soit également profitable à la compréhension ou au traitement de la sclérose en plaques ou SEP, maladie neurologique auto-immune chronique du système nerveux central où l'organisme détruit sa propre myéline qu'il reconnaît comme un corps étranger.
(sources : Le MondeDocBuzzThe New England Journal of MedecineFranceTVHuffington Post Cellectis)

Oxygénation artificielle

Une équipe de l'Hôpital pour enfants de Boston (USA) a mis au point une microparticule injectable, capable d'oxygéner le sang d'un patient de façon artificielle, sans gonfler les poumons.

Inventeur de cette particule capable de contenir trois à quatre fois plus d'oxygène qu'une cellule sanguine, le docteur John Kheir, raconte sur le blog de l'hôpital la genèse tragique de la particule.
Tout a commencé lorsqu'à la suite d'une pneumonie qui a provoqué un arrêt respiratoire de plusieurs minutes, une petite fille de 9 mois, que le médecin tentait de sauver, a subi des dommages cérébraux irréversibles. Elle décédera trois jours plus tard.
Dévasté, le médecin s'est alors lancé à la recherche d'une méthode permettant d'oxygéner un corps sans utiliser les poumons.

À la base, il s’agit de particules inspirées par celles déjà utilisées comme vecteur de substances actives dans les tissus pour la chimiothérapie ou comme « colorants » pour des échographies. Mais contrairement à leurs cousines qui libèrent leurs produits lentement, ces microparticules se dissolvent très rapidement dans le sang en libérant de l’oxygène.

Des tests ont été réalisés avec des lapins sous-alimentés en oxygène. Quelques secondes après l’injection en intraveineuse des microparticules en suspension dans un liquide et contenant 50 à 90ml d'oxygène par décilitre, le taux d’oxygénation du sang est passé de 70% à presque 100%. Malheureusement, ce taux a chuté tout aussi vite juste après.

De l'aveu du Dr Kheir, il reste encore de nombreux obstacles avant que ces particules ne voient le jour. Mais comme il le dit lui-même : « Je préfère avoir essayé et échoué qu'avoir tourné autour du lit de ma patiente cette nuit-là, en me disant : "c'est dommage, on a tout essayé". »
(sources : FranceTVPsfkFutura–SciencesScienceMag)

Reflux gastriques sévères

Reza Shaker, un gastroentérologue du Medical College of Wisconsin, met au point un dispositif permettant d'en limiter les effets négatifs et désagréables.
Une pression extérieure exercée sur la trachée permettrait alors de bloquer la remontée de l'acidité.
(source : JSOnline)

Un ingénieur de la NASA, tétraplégique, réinvente la roue

Puisqu'ils faut plus d'effort pour faire avancer un fauteuil roulant que de le faire reculer, le mouvement faisant appel à des muscles frontaux du bras de moins massifs que ceux utilisés pour le mouvement contraire, cet ingénieur a eu l'idée d'intégrer un système de rouages mécaniques dans le moyeu d'un fauteuil et d'inverser le jeu : Il suffit à suffit pour cela de monter un simple embrayage-Planétaire et le tour était joué… pour en savoir plus

Des symptômes de l'autisme combattus avec un diurétique

La sévérité de certains des troubles de l'autisme pourrait être atténuée par un diurétique, selon une étude de chercheurs de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) rendue publique mardi 11 décembre dans la revue Translational Psychiatry.

L'essai, en double aveugle, a porté sur soixante enfants autistes âgés de 3 à 11 ans. Pour "réduire les niveaux de chlore" dans les cellules, particulièrement élevés chez les autistes au niveau des neurones corticaux, ils ont reçu, pendant trois mois, soit le diurétique (1 mg de bumétanide par jour) soit un placebo. Bien que non curatif, il s'avère que ce traitement entraîne, pour les trois quarts des enfants traités, une diminution de la sévérité des troubles autistiques. À l'arrêt du traitement, certains troubles réapparaissent.

«Même s’il ne peut pas guérir la maladie, le diurétique diminue la sévérité des troubles autistiques de la plupart des enfants. D’après les parents de ces enfants, ils sont plus présents», souligne Yehezkel Ben-Ari, un des co-auteurs de l’essai. Mais selon l’AFP, un spécialiste, la professeure émérite Uta Frith, s’est montrée pour sa part «sceptique», ayant vu «un nombre impressionnant de traitements de l’autisme surgir puis disparaître»
(source : FranceTV InfoLibérationDirectMatin)

Une expérience canadienne rend visible l'expression chez Scott Routley, un homme plongé dans un état végétatif depuis 12 ans

Victime d'un accident de la route, Scott Routley, 39 ans, vit dans un état végétatif depuis 12 ans. Ses yeux sont ouverts mais pourtant personne ne sait vraiment s'il voit quelque chose ou pas. Il aurait pu ainsi être condamné au silence bien que, même dépourvu de la parole, il avait encore beaucoup à dire.

Pr Adrian Owen, directeur de recherches du Brain and Mind Institute de l'University of Western Ontario, rappelle que les études publiées en ligne l'année passée dans la revue The Lancet montrent bien qu'un patient sur cinq reste conscient, bien qu'enfermé dans son corps et incapable de communiquer.
En collaboration avec le Addenbrooke’s Hospital et le Cambridge Impaired Consciousness Group, Pr Owen avait développé depuis trois ans des techniques qu'il a pu mettre à profit au Canada.

Son équipe a ainsi travaillé auprès de Scott Routley pendant 12 mois, à la recherche des réactions humaines spontanées et ce n'est que depuis juin 2012 qu'un usage de l'IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) médical s'est imposé.
En parlant au patient pour lui demandant de visuliser mentalement des images prédéfinies et stymuler à tour de rôle des zones différentes du cerveau (zone du plaisir, de la mémoire ou des réflexes), il a ainsi pu être prouvé que celui-ci pouvait encore interagir avec son environnement extérieur.

Un autre patient canadien, Steven Graham, également réduit au silence d'un état végétatif, a pu même enregistrer de nouvelles données dans sa mémoire et les restituer, malgré son état.

Et pourtant ce n'est pas ici un premier cas. En 2006 déjà, L'imagerie magnétique avait été utilisé dans deux cas qui avaient alors défrayé la chronique : Celui d'une jeune Anglaise, a priori privée de toute perception consciente, qui s'imaginait jouer au tennis ou celui d'un Américain de 39 ans, Terry Wallis, qui recouvrait l'usage de la parole après dix-neuf ans de prostration. (source : La Recherchel'histoire de Terry Wallis)
Ce qui est nouveau ici, c'est l'usage de l'IRM pour rentrer en dialogue par delà la paralysie et le coma.
Alors si Scott Routley, après 12 ans dans un état végétatif avéré et sans le moindre mouvement spontané significatif, sait encore communiquer à sa manière, même si on en a pas toujours conscience, combien d'autres, emmurés dans le silence, sont aussi dans le même cas ?
(source : The StarBBC NewsHuffingtonPostCBC NewsCTV NewsCambridge News )

Toyota innove dans l'intérêt des personnes à mobilité réduite

Toyota healthcare - Personal Mobility Technologies a présenté quatre nouveaux robots d'aide à la mobilité au Tokyo Motor Show 2011, mis au point avec la collaboration de Fujita Health University Hospital.

Un premier robot, dénommé "Walk Training Assist", capte l'intention d'un mouvement en avant (marche) et le robot apporte alors son aide pour plier le genou.
Le second, dénommé "Independent Walk Assist", apporte une assistance à une personne dont une jambe serait paralysée afin de lui permettre de se déplacer sans béquilles. En fait, son fonctionnement est comparable au précédent avec une aide supplémentaire: Le robot soutient également le poids de l'effort! Un soutien graduel qui tend à disparaître à mesure que le patient avance et prend de l'aisance à la marche.
Un troisième, le "Balance Training Assist", aide à développer le sens de l'équilibre et du mouvement en station verticale.
Enfin, le dernier, le "Patient Transfer Assist", apporte une assistance robotisée dans les hôpitaux pour les personnes qui connaissent des difficultés à se lever du lit.

Une commercialisation est prévue en 2013 (pour en savoir plus: CBCNews, Mashable Tech, Yahoo! News, Handimobility)
Robots Toyota d'assistance à la mobilité

Les secrets du champignon de l'’Himalaya

Le nom d’Isaria sinclairii ne vous évoque sans doute rien et pourtant c’est une moisissure très présente en Asie, qui a la propriété de tuer certains insectes et qui va peut-être apporter un grand soulagement à certaines victimes de Sclérose en plaques SEP.

C’est un universitaire japonais, Tetsuro Fujita,  qui s’est penché le premier, il y  a 25 ans, sur les vertus de ce champignon d’Himalaya utilisé dans la médecine chinoise depuis la nuit des temps. En particulier, il s'est apperçu que celui-ci pouvait provoquer la suppression du système immunitaire des insectes parasites dont il était porteur. Avec son équipe de l’Université de Kyoto et l'aide de laboratoires pharmaceutiques japonais, dont Mitsubishi Tanabe Pharma, une molécule a pu être isolée qui, devenu le fingolimod, va donner prochainement naissance au premier traitement par voie orale dela sclérose en plaques SEP.

«J'étais loin de penser que ce serait un traitement pour la sclérose en plaques», Fujita, 80 ans, a déclaré dans une interview à Kyoto. "J'étais plus intéressé par l'immunosuppression des greffes d'organes. Je ne savais rien sur (cette) maladie à l'époque. "

Novartis a commencé à vendre Gilenya, le médicament dérivé (dénomination technique: sphingosine 1-phosphate receptor (S1P-R) modulators), aux États-Unis en Octobre 2010. Les ventes prévues en feraient l’un des 10 médicaments les plus vendus à travers le monde.

Ce nouveau médicament stoppe les rechutes pour moitié plus que les classiques traitements par injection. De plus, il facilitera le traitement t de la maladie car il fera économiser du temps et permettra aux malades de prétendre à une vie normale. (source: France2 info, The Wall Street Journal, The New England Journal of Medecine, ForSEPs, Multiple Sclerosis Resource Center MSRC, Central Science)

Expression et Terminologie
Dans ce domaine comme dans bien d'autres, les mots que l’on emploie ont une influence les idée qu'on véhicule ou sur la manière dont le public perçoit la réalité. Ils nous discréditent ou porte préjudice à autrui, selon les circonstances.
Dans le cas des personnes handicapées, ils peuvent aider à renforcer des perceptions acquises. Ils peuvent créer une impression positive des personnes handicapées, promouvoir l’indifférence ou générer une attitude négative.
Les mots, l'attitude en générale autant que des gestes spécifiques peuvent avoir leur importance...
Voici le "Lexique de termes préférés à l'égard des personnes handicapées" de la Direction Générale de l'Accessibilité pour l'Ontario (Canada)

Agissons tant que… On peut le faire ! Informations générales >>
On estime à 600 millions au moins le nombre de personnes handicapées vivant à travers le monde, soit environ 10 % de la population mondiale, dont à peu près 80 % dans les pays en développement.
La majorité des personnes handicapées continuent de vivre à l’écart du développement et d’être privées de leurs droits fondamentaux du fait d’une discrimination constante, de la ségrégation dont elles sont victimes de la part des membres de la société, de leur marginalisation économique et de leur non-participation aux processus de prise de décisions sociales, politiques et économiques.
En les privant d’une voix et de la possibilité de jouer un rôle social dynamique, les sociétés se privent aussi de ressources humaines indispensables au développement économique et social, ce qui produit de véritables effets pervers sur les processus de développement. Sauf à intégrer les personnes handicapées dans le développement, il sera impossible de réduire de moitié la pauvreté d’ici à 2015 comme convenu par les chefs d’État et de gouvernement lors du Sommet du Millénaire, en septembre 2000.
(source : Les Nations Unies et Les personnes handicapées)

41 % des personnes handicapées âgées de 10 à 24 ans estiment avoir subi des discriminations, contre 25 % pour celles âgées de 25 à 54 ans.

Les personnes handicapées âgées de 10 à 24 ans se disent plus sujettes aux discriminations que celles âgées de 25 à 54 ans. 41 % de la première catégorie se disent victimes de moqueries, d’exclusion, ou encore de non reconnaissance de leurs droits et de traitement injuste à leur égard. Pour les personnes âgées de 25 à 54 ans, seulement 25 % font la même affirmation.

Le type de discriminations majoritairement subies n’est pas le même selon l’âge, ce qui peut expliquer ces différences. Les personnes de 25 à 54 ans ressentent moins la moquerie ou la mise à l’écart, tandis que la discrimination à l’embauche prend toute son importance. 42 % d’entre elles estiment ainsi avoir été traitées injustement, contre 35 % pour les plus jeunes. (source: Pratiques en Santé)

Type de discrimination perçue selon l'âge(en %)
  10-24 ans 25-54 ans
Moqueries 86 65
Mises à l'écart 62 47
Traitement injuste 35 42
Refus d'un droit 13 22
Les discriminations liées au handicap et à la santé - Étude statistique française de l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) - juillet 2010
AGISSONS AUJOURD'HUI POUR CHANGER LA SOCIÉTE DE DEMAIN --> ici et maintenant <--
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" - A. Camus
Informations générales
Chercher le mot dans cette page
  Il est temps d'agir   Infos pratiques  
  >> et en Suisse ? <<   Affaire Luca Mongelli  

La prothèse de pied la plus vieille du monde serait égyptienne

Deux gros orteils artificiels vieux de 2600 ans, dont l'un trouvé au pied d'une momie égyptienne, étaient considérés comme les premières prothèses fonctionnelles au monde. Fabriquées en bois et en cuir pour l'un, en une sorte de carton pour l'autre , elles avaient été découvertes et étudiées par une équipe de l'Université de Manchester, dirigée par la docteur Jacky Finch.

Depuis, une équipe de l'Université de Bâle a mis à jour un autre dispositif de bois et de cuir vieux d'environ 3000 ans cette fois et découvert dans une nécropole près de Louxor. Toutes les conclusions montrent, à chaque fois, le haut degré de connaissance anatomique de l'époque.

De leur côté, des archéologues autrichiens pensent avoir découvert la plus ancienne prothèse d'Europe dans les restes d'un pied en bois vieux d'environ 1.500 ans, c'est-à-dire datant du 6ème siècle. La trouvaille aurait été faite dans la tombe d'un homme amputé du pied gauche, enterré à Hemmaberg, dans le sud de l'Autriche, à la frontière de la Slovénie.
(Pour en savoir plus : Huffington PostNational GeographicScience & AvenirEuroNewsMaxiSciencesDigVenturesPublication Université de ManchesterGuruMedThe LancetLa Parisien)

La Marche citoyenne des oubliés

L'Association des Paralysés de France se présente aux élections françaises 2017 avec une manifestation jusqu'à Paris pour rappeler la honte de tout un pays à ne pas offrir la dignité et la reconnaissance aux personnes handicapées, malgré des promesses et des promesses répétées.

La Marche citoyenne des oubliés, partie de Nantes le 25 mars 2017 vient de se terminer à Paris, place Trocadéro, ce 11 avril, à dix jours du premier tour des élections nationales.

À quoi cela peut bien servir ?
On peut légitimement se le demander devant des fonctionnaires assis sur leurs petits privilèges qui ont érigé le mensonge en art politique et des citoyens inertes dont l'indifférence ou la passivité ont fait que rien ne bouge, rien n'avance jamais sans qu'une montagne de protestataires l'anéantisse avant.
C'est vrai… Mais en même temps, si on ne tente rien, on n'a rien !
(Blog APF du 14.02.2017Blog APF du 5.04.2017page Facebook associée)
Affiche de la Marche citoyenne des oubliés de l'APF 2017

Que faites-vous pour le handicap ? ou la lettre ouverte aux candidats à la présidentielle en France

Le handicap… «C'est chacun de nous, un jour, peut-être… Donnons-nous cette chance de l'accueillir, de l'accompagner et de le surpasser. Candidats, êtes-vous prêts à voter pour une autre société ?»
Philippe Croizon, Grand Corps Malade, Dominique Farrugia, Eglantine Eméyé, Josef Schovanec, Marie-Amélie Le Fur, Michaël Jérémiasz, Didier Roche, Krystoff Fluder, Guillaume Bats, Françoise Rudetzki, Gilbert Montagné, Grégory Cuilleron, Hugo Horiot, Adda Abdelli, Sophie Vouzelaud, Laetitia Bernard.

Dix-sept personnalités touchées par un handicap ou celui de leur enfant interpellent les candidats à la présidentielle dans une lettre ouverte

On peut s'en réjouir. Mais des interrogations restent néanmoins :
  1. Pourquoi une lettre ouverte signée que par des personnalités touchées par le handicap et non par d'autres, solidaires ou respectueuses ?
  2. Comment croire au sérieux de la démarche quand on entend sur BFMTV l'interview de Philippe Croizon par Roselyne Bachelot, laquelle, ministre des Solidarités et de la cohésion sociale de Nicolas Sarkozy entre 2010 et 2012, porte aussi une grande responsabilité sur ses épaules. Sans que ça ne choque personne, elle jubile à l'antenne alors qu'il ne lui aurait fallu que d'insuffler des avancées notables à l'époque, pendant sa nommination, pour que la situation ne soit pas si désastreuse aujourd'hui.
    Remarquons aussi que si Roselyne Bachelot avait seulement mieux fait son travail ministériel, la France aurait peut-être pu respecter ses engagements d'accessibilité en 2015.
  3. On nous annonce sur BFMTV que "20 millions de français, soit un sur trois" sont touchés par le handicap !

    Depuis quand la France ne compte plus que 60 millions d'habitants ?
    En janvier 2010, il y en avait déjà 65 millions. Ou est-ce à dire que pour Roselyne Bachelot, certains habitants de la France n'ont pas droit au titre de français ?

    Un sur trois… Alors soit la définition qu'ils donnent au handicap doit être très large et c'est d'autant plus étonnant que si peu de choses soient adaptées dans le pays; soit on ne comprend pas pourquoi il n'y a qu'une quinzaine de signataires à cette lettre ouverte au milieu de 20'000 de personnes éligibles : La très grande majorité des personnes seraient-elles donc satisfaites de leurs situations ?
    À ce grand n'importe quoi médiatique, on préfère les chiffres avancés par Handicap.fr qui annonce que "18% des Français (sont) affectés par un handicap". Cela fait tout de même 12 million de personnes sur un total de plus de 66 millions et au final, juste une quinzaine de signataires.

(lire également : Huffington PostEurope1MediapartLa CroixHandicap.frBFMTVBachelot interpellée : une politique du handicap en faillite ?, , Bachelot interpellée sur une politique du handicap en faillite, Handicap : Bachelot fait (trop) briller le bilan Sarkozy)

Fabiano Antoniani, dit DJ Fabo, ou le choix de la mort

Musicien reconnu dans son pays et devenu figure de la lutte pour l'euthanasie, Fabiano Antoniani alias DJ Fabo est mort à 39 ans en Suisse, le 27 février 2017. Victime en 2014 d'un accident de la route qui l'avait rendu tétraplégique et aveugle, il était resté cloué sur son lit depuis. À cette vie-là, il a préféré la mort. Mais dans l'impossibilité d'obtenir ce droit en Italie où le sujet fait débat, il est venu la chercher en Suisse auprès de l'association Dignitas.

Au delà de ce cas et sans vouloir juger de la qualité d'une vie, on peut clairement se poser la question.
La mort est indissociable de la Vie et en est l'aboutissement. Nous nourrons tous un jour ou l'autre.
Alors, puisqu'on a le droit de choisir sa Vie, n'a-t-on pas aussi droit de la choisir jusqu'au bout ? Ne devrait-on pas alors avoir aussi le choix de sa mort ?

Certes si le choix de vivre et de mourir n'est pas ou plus un choix individuel, si on n'a pas le droit librement choisir ce qu'on veut faire de sa vie, la question n se pose même plus.
La Vie en tant que personne handicapée vaut-elle la peine d'être vécue, c'est encore une autre question.

À l'époque de l'esclavagisme ou de la royauté, des esclaves, des serviteurs, de nombreuses personnes soumises au dictat des plus puissants ont probablement dû se poser une question similaire : Est-ce que, dans ces conditions, ça vaut la peine de vivre ?
Est-ce que, anéanti par le poids d'un système, d'une société ou d'un tyran, la vie vaut-elle encore la peine qu'on se batte pour elle, même si, au fond, on a très peu de chance d'y trouver une victoire quelconque ?

À l'époque aussi, les avis ont probablement été divergents : il y a sans doute eu des pour et des contre, des braves et des autrement plus braves.
À l'époque déjà, ce choix n'était-il pas personnel, individuel ?
Après tout, vit-on pour s'épanouir et y trouver une satisfaction ou vit-on pour vivre, dans l'indifférence, sans moyen d'action ou sous les bombes, qu'importe le cadre ?
(Pour en savoir plus : 20 MinutesHuffington PostLe Temps)

Quand l'État se sucre sur le dos des personnes handicapées et détourne l'argent récolté au nom de l'insertion

De l'argent pour l'insertion sociale, culturelle ou professionnelle des personnes handicapées que les États utilisent à des fins personnels inappropriés, on en a vu et on en voit encore.

Il n'y a qu'à regarder le faible nombre d'aménagements, d'adaptations et le grand manque d'accessibilités ou d'emplois offerts en Europe, en Suisse ou ailleurs, plus de 15 ans après des lois votées en grandes pompes dès 1995, et cela malgré tous les fonds qui ont été perçus depuis ou alloués au nom de la cause.
Il y a un hic, c'est évident. Mais de mettre la main sur un cas, à chaque fois, c'est toujours aussi révoltant !


Pas franc, mais français !

Déjà qu'on n'a pas tenu la promesse d'accessibilité pour tous ! Et ce n'est ni faute de temps, bien plus de dix ans, ni de moyens…

Prendre toujours sur le budget des personnes handicapées et des plus faibles plutôt que d'en mettre de leur poche et sacrifier ainsi le bien-être au quotidien de millions de personnes, leur avenir et l'avenir de toute la société, c'est salement lâche et proprement scandaleux !

Le FIPFHP désigne le Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique, mais vu que cela ne favorise ni les personnes handicapées ni l'emploi, il pourrait tout aussi bien voire mieux symboliser une autre cagnote qu'on pourrait résumer comme : Fait Intégralement Partie de ma Housse de Frais Personnels.
(Pour en savoir plus : MarianneFranceTV Info)

43 ans cloué dans un fauteuil par suite d'une erreur médicale

Quel est donc le fond de commerce de ce business qu'on appelle communément "médecine" ?

On peut clairement se poser la question ici. Mais ce cas est-il vraiment unique aussi ?
Rufino Borrego et ses proches auraient pu croire au miracle… Après 43 ans passé dans un fauteuil roulant, la prise d'un simple médicament contre l'asthme lui a permis de recouvrer l'usage de ses jambes. Et le 12 mai 2011, quelle surprise pour Manuel Melao, propriétaire du café Arco-Iris à Alandroal, dans le sud-est du Portugal, que de l'y voir arriver à pied.

Tout commence quand, à la fin des années 60, alors qu'il n'avait que 13 ans, les médecins de l'hôpital Santa Maria à Lisbonne lui ont diagnostiqué une dystrophie musculaire incurable. Et ce n'est qu'en 2010 que cette ignoble erreur a pu être corrigée par une neurologue en découvrant qu'il ne s'agissait en fait que d'un cas de myasthénie congénitale.

Aujourd'hui âgé de 61 ans, Rufino Borrego mène une vie normale et n'aspire juste qu'à en profiter. Pour tout confort, il ne se rend seulement qu'à deux séances de physiothérapie par an.
Il assure également ne pas tenir rigueur à l'hôpital Santa Maria, d'autant que sa maladie était quasiment inconnue par le monde médical au moment du diagnostic erroné.

On est tout de même en droit de se poser des questions. Ce cas, comme tant d'autres, illustre bien l'insupportable influence de blouses blanches remplies d'idées arrêtées, d'idées préconçues, de certitudes… et qui croient en savoir plus qu'elles n'en savent vraiment.
(Pour en savoir plus : Jornal de NotíciasFranceTV InfoLe ParisienDNLCI20 MinutesRapplerThe journalSVT)

Don Giacomo Panizza, un prêtre engagé dans une communauté de personnes handicapées

Don Giacomo Panizza a fondé le "Projet Sud" à Lamezia Terme en 1976, une communauté autogérée avec des personnes handicapées et contribuant à plusieurs initiatives sociales ou éducatives au niveau régional. Pour ce faire, le prêtre, qui est dans le collimateur de mafieux depuis 2002, a cassé le cercle de la peur en installant sa communauté dans un bâtiment confisqué à une puissante famille de la 'Ndrangheta.

« Nous prêtres avons cent mille choses à faire pour prêcher l'amour et construire la paix et la justice. S'il faut aussi résister à la mafia pour y parvenir, nous devons résister. Bien qu'il serait préférable qu'eux aussi se rallient à notre cause. Nous prions pour le changement. Et nous faisons tout pour que cela change.
Il y a vingt jours, ils ont déposé une autre bombe marquée de l'inscription "prêtre anti-mafia". Mais je ne me reconnaît pas dans ce titre. Je me suis membre d'une communauté de personnes qui cherchent à construire une vie meilleure, de la liberté, un peu de développement, toutes ces choses dont nous avons besoin dans le Sud."

Début décembre 2015, en reconnaissance de son oeuvre, Don Giacomo Panizza a reçu le diplôme Honoris Causa en sciences et politique des services sociaux de l'Université de Calabre.
(sources : AleteiaAvvenireInchiestaLa LibertàCorriere Della SeraLaCNewsTeleMiaComunita Progetto Sud)

Suspendus au dessus du vide pour parler de leur condition de vie

Des activistes boliviens ont protestés contre les maltraitances et mauvaises conditions de vie en se suspendant en fauteuil roulant d'un pont de Cochabamba, le 28.02.2016. Cette manifestation impressionnante marquait la fin de la gronde qui avait lieu depuis plusieurs semaines.
(sources : Gestures of DefianceRT NewsBBC NewsAgencia de Noticias Fides (ANF))
Manifestants suspendus d'un pont en Bolivie pour protester contre leur condition de vie

Pensez à récupérer les bouchons

Les petits ruisseaux font les grandes rivières… Pensez à récupérer vos bouchons en plastique et en liège pour les recycler en faveur des personnes handicapées dans les lieux de collecte prévus à cet effet.
On en trouve, par exemple, dans certains centres de tri, des administrations ou centres commerciaux.
Ne pas hésiter à consulter les associations militantes telles que : D'avance, Merci.
Certains centres commerciaux, comme ici au Carrefour Market, redistribuent les bouchons récupérés à des associations travaillant dans l'intérêt des personnes handicapées

Un kamikaze en fauteuil roulant ?

C'est tout à fait possible et c'est l'information que semblent privilégier quelques articles de presse.

C'est possible car les personnes handicapées sont comme les autres et pas toutes des lumières mais aussi parce qu'elles sont souvent bien moins surveillées aux portiques de sécurité ou moins considérées quand il est question de service aux passagers.

On peut toutefois légitimement porter quelques doutes sur la véracité de la présente information ou sur le degré de handicap du kamikaze supposé quand on remarque que le siège incriminé est situé côté hublot dans une des nombreuses rangées étroites. Comment la supposée personne handicapée a-t-elle pu s'y rendre sans aide extérieure ? Et si aide il y a eu, comment se peut-il qu'on n'ait pas décelé une bombe ?
(sources : 20 MinutesTF1ABC Eyewitness News)

Images de Palestine, le handicap sous les bombes…

Le handicap ne connaît ni religion, ni nationalité, ni couleur de peau, ni politique, ni… Mais tout le monde connaît le handicap.
(sources : iSpread 4 PalestineOccupied PalestineIHH Insani Yardim Vakfi Twitter Facebook)

Jackson Taylor, victime d'une décapitation interne à 16 mois, revit

Sorti d'un violent accident frontal de voiture avec une luxation antérieure cervicale, aussi appelée une "décapitation interne", c'est-à-dire où son crâne s'est désolidarisé de sa colonne vertébrale, ce jeune enfant qui a aussi dû porter pendant 8 semaines un exosquelette pour assurer le maintien cervico-thoracique, est un miraculé.
Alors que sa grande soeur de neuf ans et sa mère s'en sortent sans trop de dégâts, sa survie a nécessité six heures d'opération et de nombreux soins au Briz Brain hôpital de Brisbane.
(sources : Natural SocietyStar Mine NewsDaily NewsFranceTV InfoHuffington PostThe Sun)


La croix et la manière, c'était avant. Désormais c'est la foi et la bonne humeur pour Serge François, retraité angevin habitué des pèlerinages à Lourdes. Et depuis l’âge de 40 ans, il souffre d'une paralysie de sa jambe gauche apparue à la suite d'une hernie discale. Deux opérations n’y ont rien changé. La morphine calme à peine ses douleur.

Pourtant, depuis 12 avril 2002, lors d'une énième visite à Lourdes, la souffrance de Serge a disparue, sans explication. Une violente douleur l’a d’abord envahi suivie, après quelques minutes, d'une sensation de chaleur intense. Et depuis, il marche à nouveau sans canne!

Serge François serait le le 68ème "miraculé" de la grotte de Lourdes. (source: Paris-Match 28.03.2011)

Rien n'est plus handicapant que le regard de la société sur les personnes handicapées…
Shivani Gupta

Jeune fille indépendante de Dehli (Inde), diplômée d'une école hôtelière indienne, sa vie semblait sur de bonne base jusqu'à ce soir où, rentrant d'une fête entre amis, elle a eu ce grave accident de la route. Elle n'avait que 22 ans quand elle s'est retrouvée soudain tétraplégique.
Perte d'emploi, perte d'identité, perte de l'estime de soi et de ses capacités et enfin la cruelle désillusion engrendrée par une société inadaptée… Le choc est terrible à 22 ans.

« I had no idea what this disability meant, and was absolutely clueless how to deal with it. I did not know what to expect anymore. At 22, I had so many dreams - disability was definitely not part of the plan. Back then, there was zero awareness about dealing with it- so this situation had a disheartening sense of finality. It was a long journey until I felt I could face the world. »
« Corporates weren't open to employing people with disability. I was told that there is recession, so they couldn't continue to employ me. I didn't even know that I had the right to fight for it, that it was even possible. I accepted thinking there really was no alternative. »

Liscenciée au nom d'une récession plus opportune que réelle, il s'en est suivi une périodde de doutes et de dépression, dans une société largement inadaptée, avant de reprendre confiance et rechercher de nouvelles voies. Mais que faire lorsqu'on a les quatre membres paralysés ?
Bougeant ses bras avec peine, elle s'est mise à la peinture, des mouvements de plus en plus amples avec le temps qui ont eu même un effet thérapeutique favorable. Petit à petit, la confiance revenant, elle a repris son destin en main avec des exploits personnels (The Himalayas on a wheelchair) et des actions en faveur des personnes handicapées, politiques (India's disabled fight for new legislation) ou sociales avec, entre autres, le site Internet AccessAbility et le livre No Looking Back.

Oeuvrer pour le changement de mentalité et des réalités

Voilà à ce quoi s'efforce maintenant Shivani Gupta, autant auprès des pouvoirs publics indiens que des entreprises ou personnes privées, avec en point de mire, le rêve d'une évolution à venir…
(Sources : AccessAbilityHer StoryThe HinduFreePressDisabled Access DeniedThe Hindu "A dream for change")

Pendu dans un fauteuil roulant…

Abdul Basit, 43 ans, condamné à mort en 2009 au Pakistan pour le meurtre de sa petite amie, va être porté en haut d'une potence par des policiers pakistanais afin qu'on lui passe la corde au cou. Tétraplégique suite à une maladie contractée en prison, l'homme pourrait devenir le premier handicapé pendu dans sa chaise roulante.
Son cas fait pour l'instant l'objet d'une bataille juridique, ses avocats estimant son exécution illégale : Le règlement stipule en effet que le prisonnier doit "monter" à la potence et "se tenir debout" sous la corde.
(Pour en savoir plus : The Washington PostFranceTV Info)

Travailler plus de 55 heures par semaine…

Selon une analyse de données portant sur 600'000 personnes originaires d'Europe, des Etats-Unis et d'Australie, travailler plus de 55 heures par semaine plutôt que 35 ou 40 heures pourrait augmenter de 33% le risque d'Accident Vasculaire Cérébral (AVC) et de 13% celui de développer une maladie des coronaires.
(Pour en savoir plus : The LancetFranceTV InfoRTSMétro20 MinutesSud Ouest)

Brandi Lee Weaver-Gates, Miss Pennsylvanie derrière les barreaux d'une prison

Brandi Lee Weaver-Gates, 23 ans, Miss Pennsylvanie depuis avril 2015, a été récemment démise de son titre. La raison en est simple : Depuis deux ans, pour faire son intéressante, augmenter ses chances de victoire ou simplement se faire de l'argent, elle avait prétendu être atteinte d'une leucémie avec de lourds traitements chimiothérapeutiques et, en faisant appel à la générosité de ses concitoyens, récolté pas moins de 150'000 dollars. Pour parfaire sa duperie, qu'elle tenait même devant sa famille ou ses amis, elle se rasait régulièrement le crâne pour simuler une perte de cheveux liée à la chimiothérapie.
Brandi Lee Weaver-Gates, Miss Pennsylvanie derrière les barreaux d'une prison
Mais une lettre anonyme à la police a mis fin à son escroquerie. Démise de son titre, elle peut désormais exhiber son déhanché mais uniquement derrière en prison.
Le handicap attise beaucoup de regards malsains et l'escroquerie publique au nom du handicap rapporte gros, malheureusement ceux ne sont pas les vrais handicapés qui en profitent mais des gens sans scrupules.
(Pour en savoir plus : MSN NewsPublicNews AustraliaNBC News)

2 enfants de huit ans chacun mais un même destin historique

Au Children's Hospital de Philadelphie, le jeune Zion Harvey, originaire de Baltimore, a reçu une greffe des deux mains, une première au monde pour un enfant, alors que de son côté, Bailey Matthews, souffrant de paralysie cérébralie, finit son premier Castle Howard Triathlon triathlon au nord est du York (Angleterre)… En savoir plus ici
(LibérationLe MondeFranceTV Info20MinutesBleacher ReportBBCABC NewsDailymailLe Nouvelliste)


La France condamnée pour la forme ou pour le fond ?

Pour ne pas avoir offert l'encadrement promis, la France a été condamnée par le Tribunal administratif de Paris à verser au total 240'000 euros de dommages et intérêts à sept familles au titre d'un "défaut de prise en charge adaptée" pour leurs enfants autistes. Ce qui semble une victoire n'est pourtant qu'une goutte d'eau par rapport à la somme que l'État devrait engager si elle voulait vraiment tenir ses engagements et adapter toutes ses structures ou institutions.

D'ailleurs l'État a déjà été condamné à plusieurs reprises, entre autres par par le Conseil de l'Europe, pour manquement dans la prise en charge de personnes handicapées. Mais les juges reconnaissant la défaillance de l'État, l'enjoignent à verser des dommages et intérêts aux familles sans pour autant pouvoir obliger l'administration à trouver une solution de prise en charge ni jamais faire avancer aucun dossier.

La secrétaire d'État aux personnes handicapées, Ségolène Neuville, reconnaît que «La France accuse un retard historique dans la prise en charge (des personnes handicapées)» mais est-ce que pour autant elle va enfin revoir ses objectifs et assumer le travail auquel elle s'était engaée ? Pas sûr… Mais alors pas sûr du tout !
(Lire également : LibérationLa CroixL'ExpressEurope120 MinutesLibérationAutisme EuropeLe MondeEurope1FranceTV Info)

La France le dit haut et fort : L'accessibilité pour tous c'est le cadet de ces soucis pour encore 9 ans au moins !

Alors que la Suisse se la joue discrète mais reste très largement encore inaccessible ou inadaptée en 2015, probablement faute d'une véritable surveillance et d'un minimum d'intérêt, la France, elle, avance des pions… et les met directement en touche !

Fière de n'avoir pas été en mesure d'assumer ses engagements et d'offrir une accessibilité universelle pour 2015, voilà le parlement français donne son aval, ce mardi 21 juillet 2015, pour que le délai soit repoussé de 3, 6 ou 9 ans ! Des délais variables ? C'est donc à la tête du client ?

C'est tout comme… Fixé sur le papier à trois ans, ce délai peut être élargi à loisir jusqu'à six ans, voire neuf ans, pour des établissements pour peu qu'elles soient considérées "grande capacité", "de structure complexe" ou "en difficulté financière". Autrement, tout les établissement à peu d'exceptions, il suffit pour cela de jouer sur les mots !
Liberté.. Égaliter... Faut vraiment arrêter de déconner !!!
Mais restez calme, ce n'est que du Terrorisme d'état !
De la loi et la terreur… naissent la loi de la terreur.
La loi sur l'accessibilité universelle bafouée, la terreur naissante ne ne jamais y parvenir et de voir sa vie se détruire contre des murs insurmontables, des routes inadaptées…
La loi de la terreur, celle qui règne lorsque qu'on ne croit plus en rien et qu'on n'a plus confiance en la parole des autorités.

Terrorisme car il scinde la population en deux et sème le désordre et la pagaille dans une des fractions, la plus fragile, la plus déshéritée. Terrorisme car brise l'unité de la Nation et en blesse les membres, met les uns et les autres dos à dos, les intérêts des uns devenant les malheurs des autres. Terrorisme car il porte atteinte à l'image du pays, à la crédibilité d'une Nation, à l'honneur d'une lignée de braves. Terrorisme car il sème le malheur, la terreur, la désolation autant qu'il brise les illusions de tous ceux qui y ont cru jusqu'au bout. Terrorisme car il est sans pitié et tue sans état d'âme, les vieux, les jeunes, les hommes, les femmes, les mères, les enfants… les isole, les marginalise, les détruit à petit feu.
Mais ce n'est pas bien grave. Ce terrorisme-là, bien qu'il soit sauvage, source de misères, de morts et de souffrances, c'est du terrorisme officiellement acceptable !
La preuve : Même les élus y sont favorables, un verre de Vichy à la main.
(Pour en savoir plus : FranceTV InfoFranceTV InfoLe MondeLibérationLe Parisien)

L'aveugle n'ayant pas vu les voleurs… La Police aussi n'y voit que du feu !

Que vaut la parole d'une personne handicapée : Autant qu'une personne valide ? Ou est que cette image dégradante de citoyen de seconde zone leur colle encore à la peau bien plus qu'on ne le pense ?
Un cas de plus ce vendredi 17 juillet 2015 avec le refus d'un commissariat argentin d'enregistrer la plainte d'un aveugle, victime d'un vol, sous prétexte qu'il n'avait pas vu les voleurs et qu'il aurait pu finalement s'inventer une histoire sans fondement.
"Tu n'as rien vu de bizarre ?", lui ont demandé les policiers de la municipalité de Corrientes. "Non, je suis aveugle, complètement aveugle", a répondu le plaignant de 34 ans qui venait de se faire voler son sac à dos pendant un entraînement de football pour mal-voyants
Malheureusement ce n'est jamais qu'un cas de plus où, parce que les victimes sourdes n'ont pas pu entendre les faits; aveugles, elles n'ont pas pu voir leur agresseur et attester d'une véritable volonté de porter atteinte plutôt qu'une simple méprise ou un geste involontaire; à mobilité réduite, elles n'ont pas eu les moyens de correctement sécuriser leurs biens ou distinguer tout de suite les objets manquants dans la montagne de matériel médical… les affaires sont classées un peu plus vite, beaucoup trop vite, quand elles ne sont pas classées d'office.
(Pour en savoir plus : HebdoMSN Info)

Le "Centre du Monde" est-il vraiment le centre de toutes les attentions ?

Accident vasculaire cérébral (AVC), pilules contraceptives, tampons, Syndrome du choc toxique (SCT)… S'il était dit de la pilule contraceptive de 3ème ou 4ème qu'elles augmentent le risque d'accidents vasculaires AVC bien que généralement mieux tolérée sur le plan fonctionnel et métabolique, voici qu'un autre risque secondaire potentiellement ravageur vient de se faire jour dans les médias populaires : Le risque d'un SCT lors d'utilisation d'un tampon hygiénique et ses conséquences.
Lauren Wasser, mannequin américaine de 27 ans, victime d'une infection qui a failli lui coüter la vie mais qui la laisse finalement avec une jambe amputée, se bat désormais pour que le risque et les produits chimiques utilisés soient clairement affiché sur les emballages des tampons comme de tout produits industriel représentant un danger potentiel pour la santé.
(Pour en savoir plus : MetroNewsAu FémininMSN NewsHuffington PostLe MondeFranceTV InfoAtlanticoSlatePsychologiesVoiciMailOnline)

Le permis pour fauteuil roulant électrique, ça secoue

La Police Municipale de la ville d'Herblay, en partenariat avec le service de prévention de la Police Nationale et la mairie, a fait passer un permis fauteuil à quelques infirmes moteurs cérébraux afin de leur garantir autonomie et sécurité.
L'examen comprend un atelier maniabilité, un autre pour le freinage d'urgence avec une vitesse pouvant atteindre les 10 km/h ainsi que la connaissance des règles de circulation en ville.
(Pour en savoir plus : Le Parisien)


Certains s'en plaignent en silence, certains montent au créneau et couchent leur révolte

Le temps passe et le mépris envers le sort des personnes handicapées s'installe comme une fatalité. Le silence des médias, l'inconséquence des politiques deviennent les seules réponses officielles à une réalité douloureuse, périlleuse, handicapante !

Le sort des personnes handicapées dans la société dite "moderne", qui s'en soucie encore ?

(en savoir plus sur… handicap.fr)

When Heaven makes you loose your head

Valery Spiridonov, 30 ans et souffrant d'une maladie dégénérative génétique dite de Werdnig-Hoffman, est prêt à se faire couper la tête pour recevoir un nouveau corps.
Une opération proposé par le chirurgien italien Dr Sergio Canavero du Turin Advanced Neuromodulation Group dans un projet nommé HEAVEN ou Head Anastomosis venture Project. Il s'appuie notamment sur les travaux de Dr. Robert White qui transplanta une tête de singe au corps d'un autre singe en 1970, au Case Western Reserve University School of Medicine. Outre le fait que l'animal hybride ainsi créé ne survécut que huit jours, beaucoup doutent de la possible extrapolation d'une expérience animale vers l'homme.
Le médecin affirme avoir déjà reçu de nombreux volontaires parmi lesquels Valery Spiridonov semble le plus sérieux.

L'opération à proprement dite, si elle se réalise, devrait durer 36 heures pour un coût estimé à plus de 10 millions d'euros. Outre cette somme, le docteur aura besoin du corps d'un donneur en état de mort cérébrale.
Les deux donneurs seraient alors décapités simultanément, puis la tête de Valery Spiridonov serait placée sur le corps de l'autre personne grâce à une colle spéciale inventée par le médecin à partir de polyéthylène glycol.

(Lire également : MaxiSciencesParis MatchBusiness insiderSciences & AvenirGenetic Literacy ProjectSemantoOGGICNNFranceTV InfoThe Open MindInternational Business TimesHuffington PostSurgical Neurology International)



Race the London Tube : done, 22nd September 2014

Las de se retrouver devant des interdit et des lieux impossibles d'accès, cet utilisateur a eu la cirieuse idée de lancer un défi au métro londonien : Puisque je ne peux pas y aller en métro, aller je vais y aller par mes propres moyens et j'arriverais même avant un service de transport public si lamentable.
Le résultat en image ci-dessous se passe de commentaire. Et le pire c'est qu'il a, à peu de chose près, réussi son pari d'arriver avant le train !
Impressionnant, non ?
(Lire également : The Telegraph du 29.09.2014MailOnline du 1.10.2014The Independent du 25.09.2014London Evening Standard du 25.09.2014Metro du 26.09.2014)

Manifestation contre l'ordonnance et pour le droit à l'accessibilité

«Liberté, égalité, accessibilité»… des droits fondamentaux

Le 10 décembre marque la Journée internationale des droits de l’homme. En France, le 10.12.2014, plusieurs collectifs départementaux en ont profité pour organiser des manifestations contre l’ordonnance accessibilité qui voudrait reporter l'obligation pourtant inscrite dans les textes et tolérer davantage une situation discriminatoire pour les personnes handicapées. Car fin décembre 2014, c'est aussi la fin tant attendue du délai légal pour une accessibilité générale qui tarde à venir.

Sur la route du cortège présidentiel… Quel meilleur endroit pour manifester !
Car manifester, c'est exprimer sa différence et son droit à la différence.
Manifester, c'est faire avancer le débat, donner des couleurs à la pensée unique.

On regrettera peut-être que dans un débat de fond, des slogans de politique politicienne viennent ternir le sujet et ajouter du parti pris politique à un débat de société.
(Source : Faire FaceMa Vie Mon Handicap Mes EmmerdesLibération,  MetronewsAPFLa CroixLibérationL'HumanosphèreNioozVivreFM)

Et ce n'est pas la première manifestation naissant de ce même constat désolant : Malgré les lois, très peu de choses ont été rendues accessibles ! Ce n'est pas la première… Et pour quels résultats jusqu'ici ? À quoi bon, alors ?

Mais où sont les responsables ?
… Les autorités de surveillance ? Aux abonnés absents.
Et les organismes officiels et organisations d'aide ? Léthargiques voire complètement inopérant.
Finalement, comment autrement se faire entendre qu'en haussant la voix ?

Le Tour du Monde à vélo, SEP parti…

Sous la bannière de l'Association Odyssée de l'Espoir, un projet a vu le jour : celui de failre le tour du monde des associations de lutte contre la SEP, de juillet 2014 à juillet 2015. Après avoir organisé un premier tour du monde à vélo à trois, du 1er août 2001 au 1er août 2002 (23 000 km, 50 associations rencontrées sur les 5 continents), voilà le départ d'un second, à six dont Yvan et Gérard Guillouzic, son père, le seul handicapé du groupe qui, lui, voyagera en joëlette.
(Sources : InfoHandicapOuest FranceSaintBenigne InfoFrance3 PicardieWorld Cycling Tour)

Elle devient aveugle après avoir porté les mêmes lentilles pendant six mois

Une jeune étudiante taïwanaise serait devenue aveugle après avoir porté les mêmes lentilles six mois durant et en toute occasion. Elle ne les a jamais nettoyé ni ôté pour aller sous la douche ou à la piscine, par exemple. Des amibes se sont développées dans ses yeux et ont attaqué sa cornée. Lorsque la jeune fille en a pris conscience, les yeux rougis et irrités, il était déjà trop tard…
Les lentilles doivent être portées, en général, huit heures par jour et nettoyées régulièrement. Par ailleurs, il est recommandé de les enlever pour se baigner ou se doucher pour éviter toute infiltration entre l'appareil et l'oeil.
(Sources : FranceTV InfoDaily Mail)

Manon fête ses 25 ans tout Eau Tour du Lac Léman

Manon Doyelle, toute jeune maman de Lyon, est atteinte d'une maladie orpheline qui l'a privé de sa mobilité depuis 5 ans. En fauteuil roulant, elle a décidé de faire le tour du Lac Léman en 5 jours. Départ le 11 juillet 2014 devant le Musée olympique de Lausanne.
Pour préparer ces 190 km de route, son parrain Tony Esatanguet, triple champion du monde de canoë et les athlètes du Team EDF, et ses coaches Emeric Martin et Coralie Balmy, respectivement multi médaillés paralympique et olympique, l'ont accompagnéé.

Alors que d'aucun penserait, peut-être un peu trop rapidement, que le parcours serait plus facile en handbike, Manon a préféré son fauteuil de compétition avec lequel elle se sent plus à son aise.
L‘idée de ce défi sportif était née en 2010 d'une volonté de s'affranchir des contraintes du handicap pour mieux l'accepter. Mais ce n'est qu'en 2013 qu'elle a finalement trouvé son cadre, le Lac Léman, lors d'un travail au Centre olympique de Lausanne.


Au delà de ce projet intitulé « Léman 2014 », Manon a créé une association « Eau tour de Manon » avec comme objectifs de réaliser de nouveaux challenges, « J’ai envie de faire d’autres marathons, toujours autour de lacs ou sur des îles », mais aussi de sensibiliser au handicap.
Ainsi, elle va lancé un autre projet, plus civique. « Je vais en septembre agir dans les écoles, surtout chez les tout petits. En emmenant ma fille de bientôt 4 ans à l’école, je remarque que ses camarades posent beaucoup de question, me demandent si je suis en poussette ou en vélo. Je veux sensibiliser les très jeunes, qui seront les adultes de demain, et surtout dédramatiser le handicap. »
(sources : Handicap.frMetroNewsRadio PrillyRadio ChablaisLa TéléLe MatinLe DauphinéLe NouvelisteLyon CommuniquésFrance3 Régions) Eau Tour de Manon et du Lac Léman :

Arrivée et réception au Musée Olympique de Lausanne - Team Eau Tour de Manon et EDF

La bonne réaction au bon moment : Bravo !

Cela se passe à Vancouver (Canada), le 8 novembre 2010 et ça se passe de commentaire.

Au bon endroit, Larry Skopnik, dans son fauteuil roulant, n'a pas hésité à user de toutes ses forces pour aider à immobiliser un cambrioleur.

"Cela a peut-être l'air impressionnant mais je n'ai fait que ce que mes parents m'ont appris à faire : s'aider les uns les autres", a-t-il simplement répondu aux journalistes. Quant à la vendeuse, elle est encore tout émue d'avoir vu cette homme paralysé réussir à sa lever à la force de ses bras pour vemir à son secours.
(sources : the Desk of BrianThe ProvinceHuffingtonPost)

Mais que fait la Police ?

Elle ne fait rien… Ou plutôt, on préfèrerait encore qu'elle ne fasse rien quand on voit ça.
Cela se passe aux USA, dans l'Indiana, le 1er octobre 2013 et ça se passe également de commentaires.

Pour l'anecdote, l'agent imbécile qui a projeté le jeune paralysé Nicholas Kincade de 25 ans, en fauteuil roulant, à terre parce que celui-ci a malencontreusement égratigné sa chaussure sur sa route, le Lt. Tom Davidson, a été suspendu de ses fonctions pour cela. Suspension temporaire ? Ou licenciement définitif pour mise en danger d'autrui ?

Rien de tout cela. Une simple suspension de 30 jours avec mise à l'épreuve d'une année.
Tout est parti de la dénonciation d'un employé de magasin près d'une école qui avait cru comprendre que Nicholas Kincade se vantait d'avoir une arme à feu dans son sac. Mais en guise d'arme, celui-ci n'avait qu'un couteau de poche pour l'autodéfense.
Le plus ridicule, c'est que le pauvre paralysé a même été un temps condamné pour avoir insulté un officier de police, avant que sa condamnation absurde soit retirée.
(sources : MailOnlinePennLiveThe GuardianThe MirrorFox NewsLatest)

Méfions-nous des journalistes

Être journaliste, ce n'est pas toujours être informé(e)… Loin s'en faut.
Encore un exemple avec cet article où le rédacteur du billet s'étonne de voir, en Chine, des conducteurs handicapés démunis de bras conduire avec « un pied sur les pédales, l'autre sur le volant ».

Et alors ? Où est le problème s'il ne met pas en danger la vie d'autrui et la sécurité du trafic ?

Ce journaliste ignorant et intolérant ferait mieux de se préoccupait des conducteurs qui ont deux bras sur le volant pour conduire comme des pieds ! Ou s'inquiéter du nombre grandissant de conducteurs alcoolisés, avec de faux permis ou des permis de complaisance ! Du nombre grandissant de chauffards en tout genre avec des engins de courses qui ressemblent plus à des engins de mort que des automobiles !

Est-ce qu'on est dangereux parce qu'on conduit différemment ou parce qu'on conduit mal ?

Décidément, cerains de ces journalistes ne sont rien de plus que des ignorants, incultes ou incapables affublés d'un micro ou d'un crayon…

L'abus de places réservées conduit la FIFA a encore plus augmenter la pression sur les personnes handicapées

À la Coupe du Monde de Football FIFA 2014 au Brésil, une enquête de police est en cours suite à des images de surveillance et la signalisation de cas d'abus…

Et selon toute vraisemblance, la FIFA va désormais demander à toute personne handicapée de fournir un attestation médicale pour éviter que pareils abus ne se reproduisent !

C'est-à-dire que par la faute d'une bande d'imbéciles et l'incompétence coupable ou la corruption de surveillants qui ont laissé passer des cas aussi flagrants, c'est encore les personnes handicapées qu'on va punir en leur infligeant un devoir de "justification" ! Et au lieu de sévèrement sanctionner les coupables, tous sans exception, la FIFA stigmatise des personnes déjà victime à la base…
(sources : Esclerose Múltipla e EuTabloideBRCopa do MundoDeadSpin)
Abus des places réservées pour personnes handicapées ou non ? L'enquête est en cours au Mundial de Football 2014 au Brésil

Mercedes-Benz Fashion Week Russia : la mode tout en beautés

Superbe, la mode dans toute sa splendeur et sans frontières, quel travail exemplaire de la styliste Sabina Gorelik, présenté le 31 mars 2014 à la Semaine de la Mode de Moscou.
Pour en savoir plus…
(Sources : Beaumont EnterpriseEpsilon Getty ImagesFranceTV Info,  News TimesChronSeattle PiSFGateTimes Union)

Béatrice Idiard-Chamois : une femme sage et légion d'honneur

Atteinte de la maladie de Marfan depuis sa naissance, Béatrice Idiard-Chamois a passé sa vie à se battre contre la maladie, contre la maltraitance ou contre les préjugés. Sage-femme, elle dirige aujourd’hui la seule consultation en France réservée aux parents handicapés, à l’Institut Mutualiste Montsouris à Paris.
Elle vient de recevoir la Légion d’Honneur, ce qui fait d'elle la première sage-femme élevée à cette distinction.
(lire également : AndyFigaro MadameYahooLa CroixSyndrome de Marfan - France 5Document (.pdf) de Orpha.net)

Tuer son enfant parce qu'il est handicapé et qu'on n'est soi-même plus capable de le supporter... Est-ce un meurtre au premier, second ou troisième degré ?

Telle est la seule question qu'on devrait se poser quand, comme dans cette nouvelle affaire française devant la Cour d'assises de Seine-et-Marne, un père ou une mère tue son enfant juste parce qu'il est handicapé et que son handcap lui pèse.
N'y a-t-il pas des solutions à chercher ou une aide à demander à des personnes extérieures ou des autorités, avant de commettre l'irréparable ?

… Et pour couronner cette " légitimité ", on finit par écoper d'une peine avec sursis. Est-ce vraiment donner justice pour un meurtre par étouffement, donc relativement lent, qui, sans être peut-être vraiment prémédité, a probablement tout du moins longuement muri dans la tête ?
(source : FranceTV InfoBFMTVParis MatchLe Parisien)

Police Drive, un accès facilité aux services de police

Voilà une idée simple mais au combien pertinente pour faciler les relations des personnes handicapées avec les services de police.
Au Cannet (Alpes-Maritimes), il est question de mettre en fonction un borne pour permettre à tout un chacun, mais plus particulièrement les personnes handicapées, de disposer, sans sortir de son véhicule, d'un accès rapide et facile aux services de police pour rapporter des objets trouvés, donner un signalement, dénoncer des incidents, remplir une déclaration, demander des informations ou tout nombres d'autres cas courants…
(source : FranceTV InfoLibérationTF1 News20 MinutesLe FigaroNice MatinEurope1)
Police Drive au Cannet, une idée simple et pertinente

Sandra Saxton, une dame sourde et vivant seule à Westerham, sort victorieuse d'un calvaire de cinq ans

Pour pouvoir augmenter sur le cadastre la surface de leur maison et sa valeur par voie de conséquence, un banquier à la retraite et sa femme, Peter et Kim Bayliss, ont harcelé Sandra Saxton, dame sourde de 69 ans et vivant seule à Westerham, un village du Kent, dans le sud de l'Angleterre, pendant cinq longue année et tenté de la faire passer pour folle afin de la faire interner.
L'objet du litige : Une petite bande de terre de 30 centimères reliant les deux jardins l'un à l'autre. Un chemin que Madame S. Saxton a pu librement faire usage, comme tout un chacun, pendant 20 ans.

En 2009, la victime avait déjà remporté une bataille légale contre ses voisins concernant cette petite bande de terre, réclamée par l'ancien banquier et sa femme. Furieux d'avoir perdu cette première bataille, le couple a entamé son dessein machiavélique.
En juillet 2009, Peter Bayliss l'a agrippée violemment, lui causant un traumatisme cervical dit du "coup du lapin". Puis, à plusieurs reprise, le couple l'a signalée aux services sociaux sous de fausses allégations, demandant son arrestation ou tentant de la faire passer pour folle sous de fausses rumeurs.

Finalement, en 2014, le juge Nigel Gerald de la Central London County Court vient de condamner ces malotrus, imbéciles et criminels, à 330'000 livres (environ 420 000 euros), soit plus que la valeur de leur maison. Ce montant se divise en 1750 livres pour nuisance, 10'000 livres en domages auxquels s'ajoutent 2000 livres pour l'agression et 25'000 livres pour le harcèlement. Finalement, le reste servira à couvrir les frais de procédure.
(source : FranceTV InfoExpressLondon Evening StandardMailOnline)

Accessibilité à Rennes… la ville ne sera pas prête au 1er janvier 2015 et elle ne sera malheureusement pas la seule !

D'après les lois suisses autant qu'européenne, tous les établissements recevant du public, autant bâtiments publics, administratifs que commerciaux ou privés, devront être accessibles aux personnes handicapées au 1er janvier 2015.

Et pourtant, à moins d'un an de l'échéance, on en est loin du compte…

« Nous ne serons pas prêts », admet Nicole Gargam, adjointe à l'accessibilité et au handicap pour la ville de Rennes(lire l'article de 20Minutes du 13.01.2014). Mais Malheureusement, elle ne sera pas la seule : Lausanne, Fribourg, Sion, Martigny, Sierre, Neuchâtel, Bienne, Berne, Schaffhouse, Locarno, Genève ou Paris, Marseilles, Orléans, Barcelone, Madrid, Bonn, Berlin, Londres, Budapest, Lisbonne, Athènes… pour n'en citer que quelques-unes, elles non plus ne seront pas prêtes voire en seront très loin !

Alors, question : À quoi servent alors des lois d'accessibilité quand ouvertement et sans la moindre remontrance législative, personne ne les respectent ?

Le droit au logement pour tous… même s'il s'agît d'hébergement spécialisé

Alors qu'il est de coutume dans ce genre d'affaire de recevoir pour les familles de faibles montants compensatoires, pour la première fois en France, une personne handicapée a obtenu de la justice un droit à un hébergement spécialisé et une obligation pour l'État de l'y trouver une place !

Devant le tribunal administratif de Pontoise (Val-d'Oise), des parents ont obtenu gain de cause ce lundi 7 octobre 2013. La justice a ordonné à l'Etat de "prendre toutes dispositions" pour qu'une place en hébergement spécialisé soit trouvée pour Amélie Loquet, leur fille handicapée âgée de 19 ans.

(source : FranceTV Info Le Monde)

L'intégration par le jeu, un moyen tellement convivial

Pour sensibiliser à la question du handicap, l'Association hongroise d'intégration des personnes handicapées – Suhanj, a eu l'idée originale d'équiper des bars hongrois de tables de baby-foot un peu particulières.
Placés au milieu des figurines "valides", l'association a fabriqué des figurines représentant des joueurs invalides :
  • Un aveugle avec des lunettes noires et une canne
  • Un handicapé en chaise roulante
  • Un handicapé équipé de prothèses de jambes
Une petite étiquette a été d'ailleurs ajoutée à chaque table de jeu avec cette mention : "Il est tout aussi facile de jouer ensemble en vrai que sur cette table".
Une superbe façon de sensibiliser donc et un jolie coup de publicité réalisé avec le concours de l'agence Grey Budapest.
(source : HuffingtonPostCreativity Online)

Ryan Norman, I.M.C., devant l'obligation de pouver son handicap… Et l'absurdité du système, elle n'est pas prouvée, elle  ?

L’histoire fait scandale en Grande-Bretagne  et pour cause : Ryan Norman est handicapé depuis l’âge de 4 mois et ne peut marcher, parler ni se nourrir sans l'aide extérieure de sa mère.
Mais depuis son 20e anniversaire, son statut social ayant changé, Norman doit redémontrer officiellement son handicap afin de pouvoir bénéficier des aides nécessaires à ses soins de santé et dont il a toujours bénéficié avant.

Absurde, non ? Pas tant que ça puisque c'est une droite conséquence du système de libéralisation de l'aide sociale qui se répand comme une traînée de poudre dans toute l'Europe, la Suisse y compris. Ryan Norman est un triste cas parmi tant d'autres bientôt aussi à votre porte.

Et sa mère Ceneta raconte dans le Daily Mail, comment les aides de l’Etat se sont automatiquement arrêtées à son anniversaire, le 1er septembre dernier. Désormais, il lui faudra attendre et prouver, devant témoin et avec les documents nécessaires, que son fils est bien handicapé et qu'il est incapable de se passer de ces aides.
(source : SudInfoDailyMail)

Minable, vous avez dit Mina… ? Non C'est Nani

C'est en forgeant qu'on devient forgeron, c'est en tapant dans le ballon qu'on devient c… À moins qu'on l'eût été déjà avant !

Si on classait les espèces sur la cohésion sociale, les êtres humains seraient loin parmi les derniers… Vous en voulez une preuve : Regardez donc autour de vous ! Et si vous voyait un con… valide sortir de sa voiture de sport rutilante rouge parquée sur une place pour handicapés, courez vite lui demander un autographe : C'est peut-être Nani, de son nom complet Luís Carlos Almeida da Cunha, le joueur de football du Manchester United. Ça lui fera plaisir, il se sentira au moins important pour quelqu'un… même si évidemment, entre nous, c'est pour de faux.

(source : DailyMail)
Nani, joueur de football grassement payé à Manchester United, n'a pas honte de parquer sa grosse voiture sur une place réservée aux personnes handicapées... Minable, vous avez dit minable ?

Jacqueline Tiarti est en grève de la faim pour que sa fille de 7 ans, autiste, reçoive des soins adaptés

Jacqueline Tiarti, résidant à Clamart et mère de Mélissa, une petite fille de 7 ans atteinte d’autisme, a entamé une grève de la faim la première semaine du mois de juillet 2013 pour pouvoir obtenir des soins adaptés pour sa fille. Refusant la méthode psychanalytique, solution de facilité et unique perspective qui lui ait été proposée dans les Hauts-de-Seine, c'est son seul moyen pour être entendue et faire en sorte que Mélissa obtienne un Service d’éducation spéciale et de soins à domicile – Sessad, à savoir un éducateur à domicile. Elle est en grève de la faim depuis 8 jours. Sa revendication ? Obtenir des soins et une éducation adaptés pour sa fille, .
(sources : FranceInfoElle20 MinutesVivre FMOuest FranceNouvel ObservateurFacebook)

Chloe Jennings-White, une américaine valide qui rêverait d'être paraplégique

Souffrant d'un désordre psychologique appelé BIID – Body Integrity Identity Disorder, cette femme de 58 ans, née à Londres, aime à se déplacer en fauteuil roulant ou avec une canne. Pourtant, D'après les médecins, Chloé Jennings-White ne présenterait aucun problème physique. Et si cette américaine de 58 ans, diplômée de l'Université de Cambridge, aime tant se déplacer en fauteuil roulant depuis des années, comme une personne handicapée, c'est n'est que le fruit de son trouble de l'identité.

D'après le Daily Mail, Chloé s'est rendu compte de son problème dès l'âge de 4, lors d'une visite de sa tante Olive, qui utilisait des béquilles et des attelles après un accident de moto. "J'ai senti que quelque chose n'allait pas avec moi" confie-t-elle au quotidien britannique. A l'âge de 9 ans, elle a provoqué son premier accident volontaire, une chute à vélo sans autres conséquences que de légères ecchymoses et une belle frayeur. "Je voulais juste perdre l'usage de mes jambes, mais j'ai failli me briser le cou".
Pendant des années, Chloé s'est ensuite bandée les jambes dans le secret espoir que ces dernières finissent par ne plus répondre. En vain. Du coup, elle s'est récemment mise à pratiquer certains sports risqués. En 2009, elle a également été victime d'un sévère accident de la route mais qui lui a fait perdre finalement que le souvenir des 15 minutes précédant le crash.

Son trouble de la personnalité la pousse aujourd'hui, en désespoir de cause, à vouloir subir une opération chirurgicale à 25'000 dollars afin de perdre définitivement l'usage de ses membres inférieurs.
(sources : GentsideThe Sun Herald Sun,  YahooNews AustraliaMirror)
Chloe Jennings-White, une américaine de 58 ans rêve d'être invalide et en fauteuil roulant

Le bonheur d'une fillette de 11 ans en fauteuil roulant compte moins que l'entretien d'un bâtiment

Une américaine de 11 ans, Lexi Hass, en fauteuil roulant, se voit refuser l'entrée du musée de la mer, Ships of the Sea, à Savannah en Georgie (USA), sous prétexte que son véhicule risquerait de salir le sol de l'établissement et son tapis.
Suite à cet incident survenu durant le week-end du 7 – 8 juillet 2013, les responsables du musée ont fait parvenir des excuses à la famille le mercredi 10 juillet 2013, expliquant qu'il s'agissait là plus d'une erreur des employés que d'une pratique courante de l'établissement qui, bien qu'inaccessible à cause de sa date de contruction, tient à offrir tous les services et commodités pour les visiteurs handicapés.
(sources : RTMailOnlineKateNews2dayWbtv)

Nicole Kelly, Miss Iowa 2013… Les bras m'en tombent !

Née sans avant-bras gauche, Nicole Kelly est devenue Miss Iowa 2013 le 8 juin dernier et va donc concourir au titre de Miss USA.
(sources : L'AvenirSudInfoLe ParisienFacebook)

Une opération esthétique qui lui coûte un bras… et puis l'autre… et le reste aussi !

Taquinée par sa famille et ses proches à cause de ses fesses plates, Apryl Michelle Brown les aurait voulu plus rondes, plus pulpeuses, plus… sexy… Ayant mis suffisamment d'argent de côté, elle cherche un médecin pour une injection de silicone et mettre fin à son complexe.

En 2004, elle rencontre une femme qui, sans autorisation médicale, lui propose de faire l'opération à moindre coût. Elle saute sur l'occasion. Pour un peu moins de 800 euros, la femme lui fait les injections à son propre domicile, dans la chambre de sa fille. Mais après chaque injection, la douleur est insoutenable.
Durant les deux années qui ont suivi, la zone d'injections s’est durcie et sa peau s’est noircie. «Je savais que quelque chose n’allait pas, mais j’avais trop honte pour aller voir un médecin. J’ai ensuite ressenti des brûlures si intenses que j’ai dû dire à mon médecin ce que j’avais fait. J’avais  tellement honte.» Mais rien à faire, les douleurs sont devenues trop insupportables.

Pris en consultation, les médecins ont dû la plonger dans un coma artificiel pendant deux mois, et pratiqué 27 opérations, en commençant par amputer ses fesses et greffer de vastes pans de peau. «Ils m’ont sauvée, mais la gangrène s’était installée dans mes mains et mes pieds. Ils m’ont réveillée peu avant de m’amputer des quatre membres.»
Finalement, elle a passé six mois à l’hôpital avec ses prothèses et n'a pu remarcher qu'à la fin de l’année 2011.
(sources : Angazamag20Minutes.frdailymail)
Apryl Michelle Brown, amputées des quatre membres

Un nouveau logo pour signaliser le handicap

Une fois de plus, tout est parti d'activistes de la cause qui estimaient, à juste titre et depuis longtemps, que l'ancien pictogramme représent beaucoup trop les personnes handicapées sous un angle totalement passif et immobile. D'où un nouveau dessin, un pictogramme plus réaliste, représentant une personne active, en mouvement permanent, plutôt qu'un "0bjet statique" en permanence, comme un poids mort… Voir la genèse du dessin en images
Vous pouvez tout savoir sur la genèse du logo sur le site The Accessible Icon Project.

La Ville de New York va être la première à utiliser ce nouveau symbole pour désigner les emplacements ou les accès pour personnes handicapées.

Les changements sont, certes symboliques, mais aussi lourds de signification :
Le nouveau logo pour personnes handicapées à New-York USA
  • La position de la tête penchée en avant indique une notion de déplacement dans l’espace
  • L’angle des bras et des coudes se rapportent à l’énergie physique, l’effort et représente un statut de personne active qui avance dans le monde
  • Les roues coupées insiste sur la présence d’une personne en plein déplacement
  • La position des jambes a été avancée pour offrir plus d’espace entre la roue et la jambe ce qui génère une meilleure lisibilité graphique
De son côté, la ville de Montréal se montre de plus en plus intéressée par le nouveau logo.
(source : DisabilityScoopThe VergeThe ChronicleHandimobility)

Les Handignés…

…ne se laissent pas compter et sortent de leurs gonds devant les injustices sociales et les incohérences officielles !

État de la situation = État de panique générale ?

En Europe comme en Suisse, 2014 avait été fixé comme date butoir pour l'accessibilité et l'adaptation de tous les bâtiments publics (ou privés) aux personnes handicapés. Des textes de lois, des codes de conduites, des règles de droit, des dispositions légales… toute la panoplie pour donner de l'ampleur à l'évènement et ajouter le chic des actes solennels.
Une décennie plus tard, rien !

Faute d'une autorité de surveillance clairement établie et d'une volonté affirmée auprès des responsables, toujours plus avides de trouver des arrangements à l'amiable et des passe-droit que de créer des conflits en verbalisant, bien trop peu de choses ont évolué à 20 mois de l'échéance fixée. Alors, que faire ?

La France a peut-être trouvé une solution qui n'en est pas une : parlementer ! Et pendant ce temps, la Suisse en a trouver une autre : Faire le sourd - aveugle - sénile - non comprenant et rien faire !
Partant du fait que l’échéance 2015 est définitivement une utopie et ne pourra être tenue, le rapport de la sénatrice Claire-Lise Campion prône, en 40 étapes, la mise en place d’un agenda d’accessibilité programmée (lire le rapport en .pdf)
Pour imager, on dira que le rapport met le doigt sur les éléments qui seraient à corriger dans l'urgence et ceux qui seraient susceptibles d'attendre. En d'autres termes, il crée un nivellement dans les adaptations : il y a les accès importants et ceux qui le sont moins. Mais important aux yeux de qui ? Serait-ce de la même importance pour tous les utilisateurs concernés, les personnes handicapées ?
C'est-à-dire que, comme un mauvais élève et faute d'avoir travailler à temps, d'avoir fait ce qui aurait dû et aurait pu être fait si les choses avaient été prises au sérieux dèsle départ, le rapport tranche dans le vif et bricole dans l'urgence avec 40 coups de crayons. Avec en arrière plan, le risque de voir, encore et toujours, ces fameux "aménagements provisoires" qui durent.

D'un autre côté, dans un film d'animation - à voir ici - ayant pour cadre un monde imaginaire, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) donne des recommandations pour l'aménagement d'adaptations. Dommage que ce petit film n'intervienne qu'à une année de la fin de l'échéancier.

Mais mieux vaut tard que jamais, après tout. Il n'y a plus qu'à espérer que les réalisations concrètes seront aussi rapides que les conseils de la FFB ont été lents à venir.
(sources : Handimobility Rapport CampionHandimobility Film d'Animation de la FFB)

84 personnes en fauteuil ont établi un recourd du monde... simplement ahurissant !

Bout à bout, côte à côte, ensemble… 84 personnes handicapées en fauteuil roulant ont tiré un avion de ravitaillement Lockheed C-130 Hercules sur 100 mètres, le 29 mai 2011 à l'Aéroport militaire Melsbroek de Bruxelles... Un époustouflant record au Guiness Book au bout !
Il s'agit de la seconde tentative de BLIJF ACTIEF (Rester Actif), plateforme Internet de Flandre (Belgique) qui informe et aide à l'intégration sociale des personnes souffrant de limitations physiques de toute sorte, dues à l'âge, aux maladies, accidents, handicaps ou autes.
Mais cette fois, on a pu compter six personnes de plus au travail, sur le terrain. Et comme le précise l'interlocutrice dans la vidéo, l'évènement a été mieux préparé et on a ainsi évité les multiples trous dans le tarmac et la condition météo déplorable de la première fois.
(source : PhotoBlog NBC NewsBLIJF Actief)
Photo du Guiness record tirée du Blog NBC News

Un Anglais victime d'A.V.C, se réveille en parlant gallois

Alun Morgan, un Anglais victime d'une attaque cérébrale en 2010, a eu la surprise de parler gallois à son réveil. À 81 ans, il a même dû réapprendre l'anglais en prenant des cours, comme il l'a raconté jeudi 27 décembre 2012 au Daily Mail
(source: France TVInfo)

Alimentez la pyramide de chaussures de Handicap International !

Que vous soyez handicapé(e) vous-même, accidenté(e) et confronté(e) à des souliers qui n'ont plus aucune utilité… Ou que vous cherchiez simplement à faire bon usage de vos vieilles semelles, rejoignez le mouvement !

Il y en a bien qui font des tas de sable ou de bêtises, Handicap International fait des tas de pyramides avec vos chaussures  !

Pour sensibiliser, pour rappeler ou informer des pyramides de chaussures s'érigent partout en France. Vous aussi faites le pas, allez y poser vos semelles si vous passez à côté. Visitez les pyramides de chaussures, ces trésors de l'architecture moderne !
Merci d'avance.

Vous pensiez offrir un meilleur cadre de vie en mettant votre proche dans une institution ? Et bien détrompez-vous !

Vous voulez vous débarrasser de lui, là, vous ne pouvez trouver de meilleur solution !

En France, en Suisse, en Angleterre ou ailleurs encore, des cas de maltraitance envers les personnes handicapées dans les institutions se font jour. Et dire que cela se passent depuis des années dans un silence coupable !
Et combien d'autres cas qu'on ne connait pas ou pas encore ?

Ces foyers dits spécialisés, c'est quoi leur spécialité au juste : la torture en tout genre ?
Sont-ils vraiment tous concernés ? Sinon comment savoir lequel ne l'est pas ? Pour en savoir plus : Pour rappel, voici les Convention relative aux droits des personnes handicapées - ONU - En savoir plus sur les droirs des personnes handicapées
Jeanine Mujic, une maman de 39 ans, en fauteuil roulant depuis cinq ans s'est présentée au tribunal. Elle devait être jugée à huis clos pour une affaire familiale, mais elle l'a été dehors, sur le parvis du palais de Justice de Briey (Lorraine) et sous le regard des passants, ce jeudi 13 septembre 2012.
La cause : Le locaux du tribunal ne sont pas accessibles et personne non plus pour l'aider à franchir les marches.

"Tout le monde a été très gentil : les vigiles, la greffière, le juge. Mais ils m’ont dit qu’ils n’avaient pas le droit de porter mon fauteuil car en cas d’accident, ils seraient responsables", raconte-t-elle. Ni un appel aux pompiers ni la tentative de la faire passer par le garage souterrain du bâtiment ne lui permettent de gagner la salle d'audience.

Finalement, le juge et la greffière descenderont donc pour examiner le dossier au pied de l'escalier, en pleine rue.
"Heureusement qu’il n’a pas plu. C’est un scandale! Je ne suis pas un animal !"… Et elle souligne encore l'ironique présence de places de parking réservées aux handicapés devant un établissement qui ne leur est pas accessible.
(source : Est Républicain, FranceTV Info)

Au Stade de France ou à l'Âge de pierre ?

Un article paru dans Rue89 laisse sans voix : Comment croire que cela puisse encore exister en 2012, à 2 ans d'une supposée égalité des droits ?

Et pourtant, l'article ne laisse pas de place au doute : au Stade de France, une personne handicapée paie deux fois plus cher sa place et au prix de combien d'efforts. Tout simplement hallucinant !
... pour en savoir plus, lire l'article

Un enfant devenu handicapé par suites d'erreurs médicales, ça fait froid dans le dos

Est-ce vraiment de la médecine cette pratique en blouse blanche ?
Mais qui a laissé ces fous en liberté ?

Le 11 septembre 2001, Charles, un nourrisson de huit mois a été admis à la clinique du Val d'Ouest (Ecully, France), pour y subir une ponction de la hanche. Pourtant l'intervention se révèlera inutile. Pour l’administration des antibiotiques, là aussi inutiles, mais exigée par le chirurgien qui suspecte une infection, un anesthésiste, le Dr Robert, puis un second venu à la rescousse, le Dr Bru, se succèdent devant la difficulté de la pose du cathéter sur la voie veineuse centrale située sous la clavicule. Problème : en piquant vers le poumon, l’organe se remplit de sang et le cerveau de l’enfant n’est plus oxygéné correctement . Une radiographie pour vérifier la pose du cathéter est bien réalisée par le docteur Venin, mais elle non plus ne sera pas interprétée correctement.
En état de choc, le patient est alors évacué en urgence sur l’hôpital Debrousse où l’on décèlera trois jours plus tard, une hémophilie sévère, responsable du problème au genou et contributrice du saignement massif.

Les mauvaix diagnostiques et les erreurs de traitement qui se sont suivis ont rendu Charles, aujourd'hui âgé de 11 ans, lourdement handicapé. Et pour connaître la vérité, faire reconnaître leur erreur aux criminels en blouse blanche et obtenir réparation, il aura fallu 10 ans de combat juridique à ses parents !
Au final, une indemnisation record : 10 millions d'euros… en savoir plus: Le Journal de Saone et Loire, France3, FranceTV Info

Petits handicaps imaginaires pour gros bénéfices : la faute à qui ?

Voilà qui fait la une des médias parce la Grèce est sous les projecteurs mais dans combien d'autres occasions n'utilise-t-on pas l'aide aux personnes handicapées pour des intérêts moins louables ?

Ainsi, la petite île de Zakynthos, située à l’ouest du pays, au sud de l’Adriatique, a été rebaptisée "l’île aux aveugles", selon le Wall Street Journal. Et pour cause : 700 des 39 000 insulaires ont déclaré souffrir de cécité. Soit neuf fois plus que la moyenne européenne. L’Etat leur versait donc tous les deux mois un peu plus de 720 euros de pension. Et pourtant, l'un d'eux est chauffeur de taxi. (source: FranceTV)

Mais à qui la faute ? Car après tout, ce n'est là qu'un exemple parmi tant d'autres, comme le souligne Transparency International. En Grèce comme ailleurs, c'est l'ensemble du système politique qui est concerné.
Qui est coupable entre l'ignoble petit bénéficiaire qui, sans scrupule, tire profit d'une faille dans le système ou le législateur qui met sur pied un système qu'il sait pertinemment imparfait et se moque bien des conséquences ?
Et combien d'organisation ont profité plus lourdement encore de telles failles quand les petits misérables le font aussi facilement ?
Et n'en est-il pas de même dans tous les autres pays bien qu'ils ne soient pas sous le feu des médias comme actuellement la Grèce ? Certainement que oui.

Un père se bat pour garantir des études à sa fille handicapée

Philippe Cantet se bat contre l'administration à Poitiers (France) et pour le droit à l'éducation de sa fille handicapée. Car sa fille de 14 ans, Camille, souffre du syndrome de la délétion 22q13 et s'exprime grâce au langage des signes. Mais plutôt que de lui donner la chance de suivre une scolarité normale pour un enfant de son âge, au milieu d'autres enfants, l'administration préfère la diriger ves une institution spécialée... en savoir plus

Joe Kals … Nous aussi ?

Joe Kals ou le combat d'un paraplégique pour une cause « perdue d'avance » ...
Lire également les articles sur France Soir ou Le Figaro.
Voilà comment Joe Kals se présente sur son site personnel, sur son blog ou sur sa page Facebook :

«Suite à un accident de moto, j'ai déjà accumulé trente ans de paraplégie.
Déjà parce qu'au cours de toutes ces années j'ai cherché une raison social d'exister, une façon de m'insérer pour participer à la construction du futur de notre société.
Et la conclusion de mon parcours c'est que l'accessibilité est une utopie, la souffrance physique et psychologique qui sont invisible sont autrement plus handicapant que des marches.(...)»

La conclusion, heureusement toute provisoire, de trente ans de frustrations causées par le handicap est que l'accessibilité lui semblent une handicap. Pourtant, malgré la contradiction, il ne baisse pas les bras devant cette cause inutile et veut traverser la France à la marche pour sensibiliser l'opinion à la cause et «financer la recherche pour qu'une section de la moelle épinière ne signifie plus une vie gâchée»
Mais qui a parlé de vie gâchée? Il ne suffit pas de marcher pour avancer, il faut aussi évoluer...
Faire avancer la recherche, c'est bien. Avancer soi-même et faire avancer les mentalités, c'est mieux, non?

Association des Paralysés de France assied la Marianne dans un fauteuil

«Un pays qui ne prend pas en compte les personnes en situation de handicap est un pays en situation de handicap»

Tel est le slogan de la nouvelle campagne de l'APF - Association des Paralysés de France de sensibilisation à la condition des personnes handicapées et au retard pris dans leur intégration.

L'APF est déterminée à inscrire le thème du handicap au cœur des projets présidentiels 2012. Et après une tournée des QG de campagne des candidats à la présidentielle pour leur offrir un fauteuil roulant siglé du logo de chaque parti politique, voila que l'APF lance sa campagne d'affichage nationale en invitant tout citoyen français à signer son pacte.
Marianne en fauteuil roulant par l'APF Association des Paralysés de France

Plainte contre Foncia pour discrimination

En France, trois personnes ont saisi la Halde pour dénoncer des pratiques discriminatoires contre le géant de l'immobilier, Foncia.

À au moins trois reprises, le leader européen de l'immobilier résidentiel a refusé de louer des logements à des titulaires de pensions d'invalidité ou d'allocations aux adultes handicapés. Raison invoquée par les agences de Foncia : ces revenus n'étant pas saisissables, ils n'entrent pas dans le calcul de la solvabilité des locataires en cas de non-paiement de leur loyer... Pour en savoir plus : FranceInter

En est-il de même en Suisse où le géant de l'immobilier a aussi ses antennes? Les locataires handicapés sont-ils aussi écartés au profit de plus hauts revenus?

Autres Liens utiles :
Retour au TOP
Idées - Trucs - Astuces
Agile - Handicap et Politique FSIH - Fédération suisse pour l'intégration des handicapés Bureau fédéral de l'égalité OFAS - Office fédéral des assurances sociales INSOS - Association des institutions nationales pour les personnes handicapées
Pro Informis Procap FSCMA - Fédération suisse de consultation en moyens auxiliaires FST - Fondation suisse pour les téléthèses Accès pour tous
Enfant qui Roule Interactions - revue internationale et pluridisciplinaire ALARME - Association Libre pour l'Aide à la Recherche sur la Moelle Épinière (France) Handicap Info Artias - Association romande et tessinoise des institutions d'action sociale
Social Info Guide Social Romand Handi.TV Société Suisse de SEP IRP - Fondation internationale pour la recherche en paraplégie
Fassis - Centre Assistance Suisse Nordic Network on Disability Research      
         
Blogs - Forum - Pages Perso en ligne :
Blog Handica Handy Mobility Yanous - Hebdomadaire Livre d'Or des Célébrités ArtNow
Blogging Against Disablism Forum Droits Égaux Yanous - Hebdomadaire Forum d'entraide sur la Dépression Forum Tétraplégique
Chez Joanel Le Chemin des rêve Hippo around the world Handicap Amitié Rêves-Handic-Action
Chez Sophie Froger Handipodcast xAble - Interactive Disability Network Community Chez Marie-Claude Mer, Sexe, Soleil
Chez Isa et Staral Forum Handicap et Sentiments Glenn Shaw adventures Wheel-Life - Femmes en Fauteuil Handicap-Hubert
Hervé Duchesne Le cap d'Andy      
         
         
Cliquer ici pour me contacter ou faire des suggestions   Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter les liens ici
Pub Fran�aise 1 Pub Belge Pub Fran�aise 2 Pub du Bout-du-monde Reportage France5 Reportage Palestine Journ�e des Handicap�s TankChair TankChair TankChair Chocolate Wheelchair The Chocolate Wheelchair - Wikipedia Kotega Wheelchair-bretelle The Wheelchair Assistant Le Matin en Ligne Salto Arri�re et Chaud Devant Yahoo France Discovery Channel - Monster Garage NASA Wheelchair 1998 Toyota i-unit Toyota i-unit Toyota i-unit Toyota i-unit Toyota i-unit Stop Dreaming 1 Stop Dreaming 2 Stop Dreaming 3 wheelghost - le retour Fauteuil - Fus�e Le Matin Bleu Youtube - Wheelchair Back Flip Woodward, California Wheelchairs for Dogs Frau in Rollstuhl