Wheelchair.ch
Le site qui «en dit plus»
 
Informations Offices de Tourisme & administrations
Faire un don / Donate Navigation dans les rubriques :
Consulter également les bureaux d'Information cantonaux destinés aux fauteuils roulant
Conatct Carte Google Liens utiles
N'est juge de qualité que celui qui sait également reconnaître un travail de M…
Informations sur les offices
Attention : Les indications figurant dans les documents et brochures ne sont malheureusement pas toujours exactes ou rÉcentes !

Ne pas hÉsiter À en demander confirmation auprÈs des services de tourisme ou directement par TÉlÉphone auprÈs de l'Établissement concernÉ.

Et si les informations ci-aprÈs ne sont plus adaptÉes, n'hÉsitez pas À le signaler :
Les prochains visiteurs vous en seront reconnaissants !
Campagne APF France - Portes étroites, dîtes clairement que vous ne voulez pas de nous !
Une mauvaise note aux Offices de Tourisme : aucun de ceux que j'ai visités jusqu'à présent n'avait pris la peine de mettre en libre accès la moindre brochure ou le moindre prospectus à l'intention des personnes handicapées! C'était pourtant pas la place qui manquait en général. Mais souvent on a préféré mettre à la place des objets redondants ou obsolètes en arguant, bien curieusement pour un service public, que "la demande n'est pas assez forte pour des documents spécialisés".
Pire encore, à supposer qu'on puisse déscendre en dessous de zéro dans les services publics, l'organe officiel Suisse Tourisme, responsable d'une bonne partie des informations touristiques à l'échelle nationale, reste en dehors de toute démarche visant à l'intégration ou l'information destinées aux personnes handicapés! Aucune annotation ne figure dans nombre des publications officielles si ce n'est pas toutes... Les handicapés seraient-ils des touristes indésirables?
Non mais ?! J'y crois pas…

L'Office de Tourisme du Canton de Vaud n'existe plus

Les mauvaises langues, qui ne sont d'ailleurs pas toujours celles le plus à tort, diront : "Pour ce qu'elle servait, ce n'est pas une grande perte". Peut-être…
Il n'empêche que ça fait comme un coup de massue de se dire que, contre tout bon-sens et tout idée du service, le Canton, parmi les plus riches de Suisse, ne fera plus l'effort d'informer les touristes ni de recenser ou surveiller les offres des prestataires présents.

L'Office de tourisme n'existe plus. Depuis 2008, il a été remplacer par un bureau promotionnel de la "Région du Léman".
Outre que cela implique donc l'arrêt de tout travail d'information touristique, si tant est qu'il y en ait jamais eu, c'est oublier un peu vite que le Léman n'est pas exclusivement vaudois ni que, dans le Canton et en particulier dans l'arrière Canton, le Gros-de-Vaud, nombre d'autres sites méritent tout autant qu'on les mettent en valeur.

Quoi qu'il en soit, nos correspondances n'ont trouvé aucune réponse satisfaisante auprés des responsables.
Touristes, passez donc votre chemin, le Canton s'en lave les mains…

Quand Paris fait rimer tourisme et minimalisme

Malheureusement, s'il est bien une chose qui ne connait pas de frontière ni de limite, c'est bien le non-respect des personnes et des engagements. Combien peut-on voir de plate-formes aménagés et de bureaux de renseignements bien documentés lorsqu'il s'agit d'accueillir et de répondre à des demandes spécifiques telles que les accès et services pour personnes handicapées ou une carte des établissements aménagés ?
Pas beaucoup, certes, et certainement pas à Paris…

Car à Paris, si vous cherchez des informations, ne pensez surtout pas aller à l'Office de Tourisme de la Ville, ça ne sert strictement à rien !
Au mieux, on vous renvoie chez vous pour consulter Internet !

Et Comment cela est-il posible dans une ville si hautement touristique, capitale d'un pays évolué qui plus est ?
Nous en avons attendu la réponse… Et franchement, on en sait encore moins maintenant !
Car dans sa réponse du 8.01.2015, Hervè Guillon, le Coordinateur Tourisme Durable et Adaptè, nous dit que :
  • "Toutes les informations nécessaires se trouvent sur le site Paris Info"… 
    Et pourtant impossible d'y trouver la liste des hôtels ou des restaurants adaptés, par exemple. Et même en cherchant établissement après établissement ou en tapant "adapté" comme mot clef pour le moteur de recherche, on n'en apprend quasi rien de plus !
    Combien de chambres adaptées dans un établissement donné ? Quelles situations ? Quels types de handicap, lourds ou légers ? Accompagnement nécessaire ou facultatif ? Surcoût des chambres ? Adaptation des toilettes, des salles de bains, des couloirs ou du mobilier ? Place de parking réservée aux alentours ou non ?
    Et les concerts accessibles, quels sont-ils ? Et les cinémas accessibles ?
    Désolé mais pour des informations complètes et faciles d'accès, c'est vraiment pas la bonne adresse.
  • "Toutes ces informations sont également disponibles sous forme papier mais uniquement aux Pyramides, siège de l'agence !"
    Mais alors, pourquoi pas aux autres Offices de Tourisme, dont certains sont proches de lieux touristiques très fréquentés ?
  • "Ces documents existent en français et en anglais". Mais alors pourquoi pas en braille ?
    Et pourquoi tous les employés à qui la question a été posée n'en étaient pas au courant ?
  • "Toutes les agences disposent de Wifi gratuit" afin de permettre aux visiteurs possédant le matériel adéquat d'aller chercher sur le site Internet l'information qu'ils ne pourraient de toute façon pas trouver sur place vu que les employés eux-mêmes en sont ignorants…
    Mais alors pourquoi ne trouve-t-on pas des bornes informatiques pour ceux qui ne disposent ni de téléphones intelligents ni de tablettes électroniques ?
Par ailleurs, outre que le site ne dispose d'aucun onglet spécial regroupant toutes les informations pour les personnes handicapées, il est à noter que :
  • La police de caractère choisie est extrêmement petite et rend illisible les informations pour qui n'a pas une bonne vue. Évidemment, on ne trouve aucun moyen pour la modifier non plus.
  • On ne trouve aucun plan avec indication des places de stationnement réservés ou des WC adaptés ou tout autre objet de première nécessité.
  • On ne trouve aucune page dédiée regroupant les lignes de bus et métro accessibles pour faciliter l'organisation des déplacements.
  • On ne trouve aucune indication d'un éventuel numéro d'urgence "Tourisme Handicap", un numéro vert ou même payant.
  • On ne trouve aucune indication des pharmacies ou services médicaux (autres que le Samu et les urgentistes) pour trouver rapidement du matériel de dépannage.
Selon les derniers développements et aussi étrange que cela puisse paraître, il semblerait que l'Office de Tourisme de Paris ne dispose que de peu d'éléments propres, se contentant essentiellement de distribuer autant que possible les maigres travaux disponibles chez les prestataires de services.
Tout compte fait et doublé d'une bonne grosse dose de coupable laisser-aller, ceci explique probablement cela…

Alors que selon courrier du 18.02.2015, Le Défenseur des Droits s'est également saisi de l'affaire, les services de la Ville de Paris nous ont, très aimablement et comme promis, fait suivre l'ensemble de leur documentation pour personnes handicapées.

Qu'y a-t-il de plus qu'on ne savait déjà ? Grosso modo, rien…
Au milieu de quelques feuilles volantes sans intérêt, on trouve :
  • Un guide clair et détaillé de Disney Park Paris, en anglais uniquement et auquel il ne manque que la tarification applicable ou plus embarrassant, l'indication d'un numéro d'urgence à appeler en cas de problème !
  • Un plan "Infomobi" des lignes accessibles en fauteuil roulant ou pour malvoyant, avec à chaque fois, indication du numéro d'urgence en cas de problème.
  • Une feuille volante publicitaire pour le site Tourist-Services… inexistant ou inaccessible !
  • Une feuille volante pour le service d'accompagnement les Compagnons du voyage.
  • Une brochure publicitaire pour Le service de Taxis G7. Mais si le document promet l'accessibilité des véhicules, le site Internet officiel semble laisser penser tout le contraire puisque n'y figure aucune indication dans ce sens. Un simple coup de pub ?!
  • Une brochure sur les "Balades nature à Paris", éditée par Hachette et qui est d'autant plus insipide qu'il est mal conçu, sans aucun plan ni indication pratique, et rédigé en tout petits caractères !
  • Un petit livret en papier cartonné présentant très officiellement le principe d'accessibilité publique sur environ 50 pages. L'intérêt du document reste les huit pages du milieu indiquant "les monuments proposant des visites et animations adaptées" en France ainsi que l'adresse du site web officiel.
    Malheureusement, une fois encore, tout est écrit en petits caractères et pire, les huit pages inéressantes sont, elles, écrites en noir sur vert olive !
  • Une brochure des spectacles 2014-2015 avec indication des traductions en langue des signes et l'équivalent en CD-Rom d'audiodescription.
  • Enfin le document "Paris accessible" sous format polycopié A4 qui n'est peut-être pas plus complet que sont équivalent format A5 mais qui est au moins, enfin, lisible.
Mais n'oublions pas que ceux sont là, malheureusement, que des documents publicitaires fournis par les prestataires de services et non des informations officiellement récoltées puis vérifiées par l'Office de Tourisme de Paris. Quel dommage…

Alors là, ça dépasse tout !

La société Coop via son journal Coopération, en collaboration avec Suisse Tourisme et SBB CFF, a édité en prévision de l'été 2013 une brochure touristique intitulée "Découvrir la Suisse" et sous-titrée "Quatre-vingt bons plans + 86 offres hôtelières = 166 idées pour des expériences extraordinaires"… Une brochure d'information signée de la main du Président de la Direction générale du groupe, Joos Sutter, ainsi que du directeur de Suisse Tourisme, Jürg Schmid… tirée à 2.7 millions d'exemplaires de leur propre aveu… et composée de 83 pages…

Problème : Sur aucune de ces pages - pas un mot, un article, rien ! - et dans aucune de ces offres on ne trouve la moindre information à destination des personnes handicapées !

Autrement dit, à une année et quelques mois de l'échéance octroyée par les lois fédérales et européennes pour effacer toutes les discriminations liées au handicap dans les sociétés modernes, ces institutions et sociétés éditent et distribuent à large échelle un document qui va totalement à l'opposé des règles en vigueur et bafoue les droits humains ou le respect des personnes handicapées.

Une honte ! Une infraction aux lois et aux droits des personnes âgées ou handicapées !
Et une affaire à suivre de près…

Lausanne… Tourisme du dimanche

Lors d'un téléphone accordé le mercredi 20.05.09, Lausanne Tourisme, reconnaissant implicitement n'avoir rien entrepris jusqu'à aujourd'hui en faveur des personnes handicapées ou à mobilité réduite, dans l'ignorance de la loi et puisque "les personnes handicapées téléphones toujours bien avant de se déplacer pour qu'on puisse les prévenir au cas par cas", s'engage à désormais corriger ses données pour l'avenir. Affaire à suivre ...
  Nom : Adresse :
Informations >>>>> Offices de Tourisme
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Bâle / Basel
  • Ville herbergeant la Fondation paraplégique suisse et pourtant l'Office de tourisme de la Gare n'a eu qu'une brochure d'information (en allemand) nommée "Mobilität trotz Gehbehinderung", datant de Juin 2004, une autre (billingue anglais-allemand) nommé "Where to eat in Basel" avec indications d'accessibilité des restaurants, ainsi qu'une excellente carte de Pro Infirmis nommée "Basler Stadtplan" où figurent les indications précises des WC, hôtels et commerces accessibles…
  • Rien sur les attractions touristiques, les musées, les sorties, les bars ni même les banques.
Berne
Mais de qui se moque-t-on à l'Office de Tourisme de Berne?
L'Office de Tourisme officiel de la Gare de Berne n'a toujours que les trois mêmes brochures à l'intention des personnes handicapées: plan de la ville, hôtels, musées... mais rien sur les restaurants; rien sur les moyens de transports publics ou privés en ville; aucune offre spéciale, conseils d'accessibilité, ni proposition touristique; aucune information sur les moyens pour des personnes handicapées de se rendre à la fosse aux ours; rien sur les magasins ni les accès aux hauts lieux touristiques type fosse aux ours ou la vieille ville! Le temps passe et rien ne change à Berne: aucun travail d'intégration n'aurait-il donc été entrepris depuis trois ans?

Par contre, elle vend des vaches, des cartes postales, des stylos, des gadgets touristiques à en faire pâlir un brocanteur ou un épicier... Se serait-on trompé de métier à la direction, est-ce en prévision du Marché de Noël ou est-ce une nouvelle reconversion?

Lors de notre visite, ce 20 novembre 2010, le choc a été si grand qu'on a dû s'y prendre à deux fois pour être sûr d'être au bon endroit. Le sérieux et le crédit de l'établissement en a pris un sacré coup et la qualité de service avec. Affaire à suivre...
  • Deux jolies brochures (en allemand) de Bernmobil nommées "Die rollstuhlgängigen Haltestellen" et "Selbstständig und spontan unterwegs sein : Information für Fahrgäste mit Handicap"
  • Également disponible à l'office de tourisme de la gare de Berne, une brochure (en allemand) des hôtels avec indication d'accessibilité pour fauteuil ainsi qu'une petite carte du centre-ville spécialement à leur intention nommée "Stadtrundgang" avec indication des places de parking réservées, des WC réservés, des chemins réservés et même des Bancomat/Postomat adaptés.
  • On peut clairement regretter que la carte de ville complète et officielle, "City Map", qui intègre pourtant de nombreux icônes et indications -de la police aux hôpitaux; des monuments aux châteaux; du zoo aux auberges de jeunesse; des taxis aux campings; etc. - ne comporte pas non plus l'icône "fauteuil" et un minimum d'informations pour les personnes handicapées !
dentistes accessibles médecins accessibles liste des places réservées listes des aides et contacts
Lors d'une seconde visite, le 24 octobre 2009, l'Office de Tourisme de la Gare de Berne a été incapable de fournir la moindre information quant aux personnes handicapées. Sans aucune explication ni même se donner la peine de sortir les quelques rares éléments disponibles (dont Hotels 2009, Bern Tourismus), on s'est contenté de me renvoyer vers la direction pour toute plainte éventuelle! Un service plus que regrettable...

Contacté par courrier, un responsable de l'Office de tourisme a heureusement remis un peu d'ordre en faisant parvenir les quelques documents touristiques suivants pour fauteuil:

  • Stadtrundgang / carte des rues accessibles en centre ville, avec indication des toilettes adaptées, places de stationnement réservées...
  • Hôtels 2009 et Museen Bern avec indicaton des accessibilités
  • Document imprimé des stations de bus/tram accessibles, 24 pages format A4

Quoiqu'il en soit et même si ces doucuments couvrent remarquablement le champ des informations touristiques courantes, il n'en demeure pas moins que le personnel ne semble pas toujours à la hauteur des prestations. On peut également regretté que le document imprimé à propos des transports publics, pourtant essentiel, ne soit pas dans un format portatif et ne mentionne même pas les horaires!
Bienne Service complet et zélé de l'Office de tourisme qui me garantit même d'avoir testé à peu de chose près toutes les informations figurant dans deux brochures nommées "Guide pour Handicapés" et "Hotels 2007", disponibles au guichet mais également sur internet.
Brienz Accessible (rampe), l'Office de tourisme s'est montré très serviable et dispose, uniquement sur demande, d'une foule d'informations utiles dont un document imprimé d'une trentaine de pages : "Reisetipps für Rollstuhlfahrende und Gehbehinderte" !
Brig Ne disposant d'aucune information spécifique pour les personnes handicapées, l'Office de tourisme de la Gare de Brig a poussé la gageure jusqu'à rendre son accès impossible pour toute personne à mobilité réduite, avec de longues séries de marches de part et d'autre.
Parmi les quelques documents à l'intention des visiteurs, on trouve une liste des hôtels de la région avec vague mention de leur accessibilité ainsi qu'une carte officielle Brig-Glis / Naters qui peut se prévaloir d'un unique objet pour les handicapés: l'indication sur la carte de la position approximative d'une cabine téléphonique adaptée !
Bulle De plain-pied et porte automatique vitrée.
Château-d'Oex L'Office de tourisme dispose d'un accès limité par une marche (seuil) nécessitant obligatoirement un accompagnant et un fauteuil manuel d'un largeur réduite. À notre demande, il nous a gentiment été fourni des indications d'accessibilité pour les hôtels, restaurants, trains et cars postaux, mais aussi quelques attractions touristiques de la région. Largement annotées, ces informations souvent corrigées à la main mettent en évidence un certain engagement de la station mais aussi qu'il ne faut pas hésiter, une fois de plus, à demander les données mises à jour: Les brochures d'information ne sont pas toujours exactes! Pire, comme dans ce cas-ci, certaines données fournies après correction restent encore erronées : Il est donc vivement recommandé de toujours vérifier !
Coire (Chur) L'Office de tourisme de la place de la gare à Coire a le grand plaisir de vous annoncer, avec un sourire crispé, qu'il n'a strictement aucune documentation concernant les personnes handicapées. "Libre aux associations concernées de se les faire elles-même !", m'a-t-on répondu. Comble du mépris pour une entreprise d'intérêt public, non ?
Davos L'Office de tourisme de Davos se trouve au centre ville, accessible via un monte escaliers et dont le personnel est fort serviable. Aucun document en libre accès n'est disponible mais sur demande, on nous fournit l'emplacement des WC publics accessibles, les hôtels accessibles, numéros d'aide en Gares mais aucun document spécifique pour handicapés.
Estavayer-Le-Lac Un drôle de non-sens que cette Ville, un autre exemple de ce qui est une bien trop fréquente insulte au bon-sens et à la civilité.
Ici, la Maison communale semble parfaitement adaptée avec rampe d'entrée et accès de plain-pied mais, pourtant, on ne troute aucune place de parc réservée aux alentours ! Pire peut-être dans l'absurde, l'Office de tourisme n'est pas du tout accessible et n'offre d'ailleurs aucune information, absolument hors la loi mais en toute connaissance.
Fribourg & Région L'Office de tourisme de Fribourg a eu la gentillesse de m'envoyer une réponse type sans visiblement prendre le temps de lire ma demande. On m'y fait la promotion du 850e anniversaire de la Ville de Fribourg et des Bains de la Gruyère à Charmey mais pour ce qui est de ma question "Quelles sont vos offres accessibles aux fauteuils?" je n'ai malheureusement aucune réponse.
Genève
Les services de Genève tourisme travaille avec le bureau d'architectes spécialisés de l'association Handicap Architecture Urbanisme (HAU) pour toutes les questions relatives à l'urbanisme adapté. Par contre, leur site et leurs services généraux semblent autrement être malheureusement loin d'avoir intégré le problème du handicap et de l'accès aux handicapés. Pour trouver une quelconque information, il est plutôt conseillé de visiter le Centre d'aide social.
Il est bon de remarquer qu'à une semaine du début de l'Euro 2008, les services officiels de la Ville de Genève se sont quelque peu mis à jour. Auprès des Offices de tourisme, même si aucun document en accès libre n'est encore disponible, il est désormais possible d'obtenir cinq pages polycopiées format A4 sur lesquelles figurent une petite liste des hôtels accessibles et une liste en vrac des toilettes publiques accessibles, mais toujours sans carte ni aucune indiction précise facilement compréhensible par un touriste n'ayant jamais visité les lieux.
Parmi la multitude de documents touristiques, on peut quand même apprécier la petite brochure nommée "Guide Pratique" de 232 pages qui intègre quelques indications utiles telles que l'accessibilité de musées, hôtels et restaurants. On regrette, par contre, que pour tout le reste du document (commerces, excursions en bâteaux ou en bus, manifestations, sorties nocturnes, monuments et visites, transports publics, etc.) aucun information sur les accessibilités et commodités offertes aux personnes handicapées n'y figure !
   
La Gruyère
À la suite de notre visite et après de plates excuses, la responsable nous a promis de remettre à jour ses informations pour personnes handicapées et il est vrai, la solution a été vite trouvée. Mais pour quel résultat au fond : Une feuille blanche aurait été à peine moins précis !
À ce prix là, j'aurais personnellement nettement préféré qu'elle prenne le temps pour répondre plutôt que de balancer un document aussi incomplet  Jugez-en vous-même :
  • Aucune mention de restaurants accessibles mais renvoi vers un site Internet
  • Aucune mention des WC adaptés, ni de leur nombre ni de leur emplacements
  • Aucune mention des places de parc réservées, ni de leur nombre ni de leur emplacements
  • Aucune mention de la présence quasi obligatoire d'accompagnement compte tenu des très nombreux chemins pavés, des multiples seuils à franchir et d'une pente parfois forte voire très forte.
  • Références incomplètes et faites à la hâte.
  • Renvois systématiques vers quelques sites Internet choisis au hasard pour trouver les réponses aux questions  : Plutôt léger pour une feuille d'information touristique !
  • Aucune mention d'un ligne de contact ou point d'information spécialisé
Espérons que cette fois l'Office saura prendre les choses un peu plus sérieusement en main et nous rendra une seconde copie à la hauteur des ambitions touristiques de la région.
Bien qu'accessible, cet Office de tourisme ne présente que fort peu d'intérêt. Tristement, pour un tel haut lieu touristique, on ne trouve ni information sur le site ni brochure détaillée sur place. Pire, les quelques informations qui nous on été fournies se sont avérées pour la plupart fausses ou incomplètes.

On attend une réponse et réelle prise en compte, même tardive, des visiteurs handicapés. En attendant, il faut consulter ici

Suite à notre interpellation, la responsable de l'Office de tourisme déclare qu'elle va « tout prochainement vérifier (...) et mettre à jour » toutes les informations concernant les personnes handicapées. Affaire à suivre...
Lausanne
Un excellent petit livret intitulé "Musées Lausanne et Pully" est disponible auprès des musées et des bureaux où est indiqué, pour chaque adresse, l'accessibilité en fauteuil, la présence de places de parc réservés et de WC.
Pour le reste, rien! Tout comme la ville d'Yverdon, Info Cité Lausanne se contente de relayer la brochure faite par Pro Inirmis sans plus d'effort. Auncune information d'accessibilité ne figure ni sur le plan officiel ni sur les deux propositions de balades ni sur aucun autre document.
Oh! pardon! Si, il y a une petit chose bien dérisoire: une page ( voir ici le document "Aînés & Handicapés" ) consultable uniquement sur Internet, nommée "Aînés, Handicapés" et qui n'est rien d'autre qu'un simple répertoire des adresses et téléphones des institutions de la région lausannoise, de A à Z.
Que cela est agréable quand on est jeune handicapé de se voir assimilé à un aîné et proposé, comme seule alternative, de choisir entre un établissement médico-social, un lieu d'inhumation, une cure de désintoxication, des piles pour appareil accoustique ou un abonnement au téléréseau. C'est beau la vie, non?
A l'Office touristique de la place de la Navigation à Ouchy, on ne trouve aucune information é l'intention des personnes handicapées, hormis la brochure Pro Infirmis Vaud qui date de deux ans bientôt!
"Lausanne Ville Mozaïque" n'a jamais aussi bien porté son nom. En effet lors d'une visite, en ce fin avril 2009, des services touristiques, une constatation saute aux yeux : Rien n'a été entrepris pour l'information aux personnes handicapées alors même que, concrètement, des éléments d'adaptabilité ont été réalisés, dans les transports publics, les WC publics ou quelques accès !
Mozaïque: Dans le sens, tout et n'importe quoi? Comme du bon et du mauvais quand ce n'est pas du meilleur au pire?
Toujours est-il que, dans aucune des documentations touristiques officielles disponibles en libre accès, ne trouve-t-on d'information destinée aux personnes handicapées... Il y a pas à dire : C'est du sport d'habiter à "Lausanne Ville Olympique", surtout quand on est handicapé!
À la Ville de Lausanne on ne fait peut-être pas grand-chose pour faciliter la vie aux personnes handicapées, mais c'est sûrement pas par manque d'informations… comme en témoigne ce document du Centre Hospitalier Vaudois de 2009 où il est dit :  "Les personnes se déplaçant en fauteuil roulant sont obligées d'adapter leurs déplacements en ville aux nombreux obstacles physiques en relation avec un aménagement défavorable du territoire urbain ou le patrimoine architectural. Ils doivent faire des détours pour arriver à leur destination, savoir comment accéder en fauteuil au bâtiment choisi, organiser une assistance si besoin, etc. Certains endroits du territoire urbain leur restent même inacessibles."

Le plus cocasse dans cette histoire c'est de se dire que le CHUV lui-même est très mal adapté et l'Institut de Psychologie comme d'autres largement inadapté.
Et rien n'a vraiment changé depuis…

Les Mosses
Le sort des handicapés et le respect des Lois fédérales sur les égalités de droits ne semble visiblement pas être une priorité ici. Aucun travail n'a été effectué et comme seule réponse obtenue, j'ai eu droit au refrain : «Ah! Je savais pas. On me l'avait pas dit. Et puis il y a tellement d'autres choses à faire aussi... » Pourtant, nul n'est sensé ignorer la loi, non?
Le plus symptomatique dans cette histoire, c'est que l'Office de tourisme (également Office de Poste) est de tout manière pas destiné aux fauteuils : L'unique rampe d'accès ressemble plus à un tobogan de foire en miniature qu'à une rampe digne de ce nom. Peut-on imaginer plus de désinvolture pour un établissement officiel sensé respecter les lois et montrer l'exemplarité? Office de Tourisme des Mosses
Dans son courrier du 7.09.09, la Municipalité d'Ormont-dessous s'est aimablement engagée à rectifier ou faire rectifier quelques-uns de ces manquements aux droits des personnes handicapées en installant une place de parc réservée devant les WC handicapés ainsi qu'en rendant l'Office de tourisme - Officee de Poste accessible par une rampe corrigée.
Leysin Travail minimaliste et information disponible lacunaire qui visiblement n'a pas été remis à jour depuis longtemps. Aucune brochure disponible en libre accès non plus.
Lucerne Peut-être un des meilleurs services qu'il m'a été donné de voir jusqu'ici!
- Sur demande au guichat, le personnel de l'Office d'informations touristiques de la gare de Lucerne fournit un document imprimé (allemand ou anglais) de 16 pages intitulé "Als Gast mit dem Rollstuhl in Luzern" et qui passe en revue toutes les informations touristiques nécessaires (accessibilités et offres pour piscines, expositions, banques, bibliothèques, campings, commerces, hôtels, cinémas, églises, musées, parkings, restaurants, théâtres, cabines de téléphones, WC ou même services de taxi) !
- Premier regret que l'on pourrait formuler, c'est que ce document ne soit pas en libre accès, même si, considérant le nombre de touristes valides et valides, il est évidemment très rarement demandé.
- On peut également regretter l'absence d'un plan de la ville dans le document ou, à défaut, la présence d'aucunes indications d'accessibilité dans le très officiel "Stadt plan City Map".
- Enfin, les indications sont souvent vagues et peu précises. Il est à craindre que les données fournies aient été parfois exagérées.
Martigny Bien que l'Office de tourisme de Martigny soit lui-même accessible, on ne peut pas dire que le reste de la ville, bien que plate, le soit totalement.
- Les trottoirs sont en général très étroits et parfois obstrués.
- On trouve quelques adresse d'hôtels avec indication d'accessibilité dans un petit fascicule (en 4 langues) ou une brochure 632 pages intitulée "Swiss Hotel Guide".
- Aucun plan avec indications d'accessibilité, aucun WC adaptés n'est disponibles.
Morat Situé dans le centre historique de Morat, malheureusement pavé mais la beauté des lieux valant largement ce petit désagrément, l'Office de tourisme est facilement accessible (petit seuil à l'entrée), complet et très serviable. On y trouve facilement des information de toute sorte sur la région et le Canton de Fribourd avec souvent des indications destinées aux personnes en fauteuil. Exemplaire!
Neuchâtel & Région
 
réservation directe au
+41 (0)32 889 68 90
- Le "Guide Touristique du Pays de Neuchâtel" indiquent, cartes et photos à l'appui, la liste des attractions à visiter (musées et châteaux, sentiers et chemins, jardins, petits trains, terrains de sports, télésièges, caveaux, etc.) avec de temps à autres une indication sommaire de l'accessibilité ou non aux fauteuils.
- Le guide "Restaurants Bars Discothèques du Pays de Neuchâtel" listent (toutes?) les adresse de la région avec très souvent une indication de l'accessibilité du restaurant ou des WC. Parfois même, étonnamment, les WC sont accessibles alors que le restaurant lui-même ne l'est pas!
- Une liste des "Logis de vacances Jura & 3 Lacs" regroupe (toutes?) les adresses d'hébergement avec de temps à autres, au milieu des multitudes de petits icônes, une indication sommaire d'accessibilité aux fauteuils. On peut clairement regretter que les adresses soient rangées uniquement par régions et non également par rubriques!
Rolle Tout comme nombre de ses confrères, l'Office de Tourisme de Rolle (accessible côté lac et côté route, bien que les chemins soient étroits) n'a entrepris ouvertement aucune démarche en faveur des personnes handicapées (brochures, informations, promotions, insitations, etc.)
St–Gall L'Office de tourisme de la gare de St Gall propose un plan de la ville sur papier format A3 où figure l'indication des WC adaptés. Par contre, comble de l'absurde, ces indications ne figurent pas sur le Guide officiel format de poche, c'est-à-dire le plus pratique des deux plans de ville! Et également disponible une liste des herbergements de St-Gall et des environs avec indication de l'accessibilité mais où on est tristement amené à constater qu'il y a plus de lieux qui acceptent les animaux que les personnes handicapées! Et c'est tout: aucune information sur les lieux touristiques ou randonnées accessibles... Rien. Dans le genre office de renseinement touristique, nul doute qu'on a vu mieux.
Tessin
Villars L'Office de tourisme de Villars est accessible (plain-pied) et dispose d'une information admirablement détaillée sur les hôtels. Aucune autre information n'est disposible pour les personnes handicapées (carte, restaurants, sorties, loisirs, transorts publics...)!
Wil Les Offices de tourisme de Wil et de la région Toggenburg disposent d'un document imprimé de 25 pages qui y recense la liste des toilettes, hôtels, restaurants et autres lieux adaptés. Pour changer, ce seul document à disposition est en plus d'un triste formalisme : aucune carte ou plan pour aider à se situer ni de photographies pour visualiser les offres!
Yverdon L'Office de tourisme d'Yverdon a répondu de façon succincte et précise en me faisant parvenir un exemplaire du plan de la ville edité par Pro-infirmis et une liste détaillée dont voici la copie : Pro-Infirmis Yverdon
Zürich
C'est une expérience assez frustrante que de visiter Zürich, une ville avec de très bonnes intentions et mais trop peu de réalisations concrètes. Car en effet, les sites de la ville sont truffés d'informations générales (contacts pour handicapés, WC adaptés, services de transport pour fauteuils, places de parc réservées) mais à l'Office de tourisme de la Gare, si peu de chose disponible. Ne sont disponibles (en billingue anglais-allemand) qu'une carte "Citymap / Stadtplan" avec indications des WC accessibles et une brochure "Schlafen Essen Ausgehen" avec indications d'accès.
Après plusieurs échanges de courriels avec l'Office de Tourisme et les services touristiques zürichois, la seule réponse qu'il a été donnée est, en résumé : " Voilà une liste d'adresses et de numéros… Merci d'aller faire le travail vous-même pour savoir ce qui est accessible et ce qui ne l'est pas."
   
   
   
   
Bureaux et Administrations Accessibles
Commune de Lausanne La municipalité de Lausanne a eu la gentillesse de répondre à ma requête en pionnière dans une lettre signée de la main du Secrétaire municipal. Enfin quand je dis une lettre, le terme est peut-être un peu galvaudé vu que par ses dimensions, elle se rapproche presque plus du papier mémo voire de la carte de vœux dépliée que d'une feuille format normal. Mais enfin, on va pas faire la fine bouche! Et puis, ces dames le savent mieux que nous, c'est pas toujours la taille qui compte !
Autre fait remarquable : Alors que ma lettre-type a été envoyée de façon quasi identique à toutes ces communes, Lausanne est la première à me demander un laps de temps supplémentaire pour prendre position "vu la complexité des interrogations et (des) procédures administratives" et sachant que ma lettre a fait l'objet d'une lecture lors de la séance du 10 mai 2007. Que d’honneur pour moi et ma petite missive : Je sens déjà sur moi comme une étoffe de député qui pousse… Si j'ai bien tout compris, bien sûr, étant donnée la complexité de leur réponse aussi. (copie ici)
Et dire que je ne voulais que quelques informations pratiques…
BFEH – Département de l'Intérieur Voici ( -> copie ici <- ) le seul document - disponible en très langues : français, allemand, italien - que m'a fournit le Bureau Fédéral de l'Égalité pour les personnes Handicapées (BFEH) en réponse à ma question : "Que fait-on pour les handicapés?". Comme vous pouvez le lire vous-même, ce document n'est en fait qu'un ensemble de voeux pieux, genre de roman de gare pour handicapé(e), mais sûrement pas un acte de guerre contre les inégalités. D'ailleurs aucune mesure contraignante n'y figure, oh non! loin s'en faut. Juste des "arrangements à l'amiable".
Pourtant l'article 7 de la Loi Fédérale 151.3 est clair à ce sujet : "lit 1. Toute personne qui subit une inégalité (…) peut en cas de construction ou de rénovation d'une construction (...) demander à l'autorité compétente (…) qu'on s'abstienne de l'inégalité ou, à l'issue de la procédure d'autorisation de construire, demander (…) l'élimination de l'inégalité (…)
lit 2. Toute personne qui subit une inégalité (…) dans le cas d'un équipement ou d'un véhicule des transports publics (…) peut demander à l'autorité compétente que les CFF ou une autre entreprise concessionnaire élimine l'inégalité ou s'en abstienne." Et combien de logements, pourtant fraîchement rénovés, sont encore inaccessibles aux personnes âgées ou aux fauteuils? Combien de bus ou de trains régionaux circulent encore alors même qu'ils sont inadaptés aux personnes âgées ou à mobilité réduite?
Et que fait le BFEH dans ces cas-là, concrètement ?
Dans sa réponse du 13 juillet, le BFEH par la voix de son responsable, M. Andreas Rieder, apporte les précisions suivantes:
  • " La loi sur l'égalité pour les handicapés (…) va permettre d'améliorer (la) situation. Mais cela se fera petit à petit (…) Les installations nouvelles ou rénovées et les nouveaux véhicules doivent obligatoirement être adaptés aux besoins des personnes handicapées depuis 2004, date d'entrée en vigueur de la loi. Tous les transports publics seront facilement accessibles au plus tard à la fin de la période de transition prévue par la loi (10 ans pour les systèmes de communication et les systèmes d'émission de billets, 20 ans pour les constructions, les installations et les véhicules qui sont déjà en service)." En résumé, les discriminations sont légalement tolérables jusqu'en 2014 voire 2024 !
  • " Il appartient aux autorités qui délivrent les permis de construire d'imposer et de contrôlerl'application de ces prescriptions. De plus, les personnes concernées et, sous certaines conditions / quelles conditions ?/, les organisations de personnes handicapées ont le droit de porter plainte en cas de non-respect des dispositions légales. Le BFEH n'a pas directement compétence dans ce domaine, mais il examinera également, dans le cadre d'une évaluation prévue pour l'année prochaine / quand exactement? début 2008 ? ou fin 2008? /, si les mesures légales concernant l'accessibilité des constructions, des installations ou des transports publics déploient leurs effets." Sous quelles conditions les personnes handicapées ont-elles donc aussi le droit de vivre comme des personnes normale ?
  • " Les divers services de consultation du Centre suisse pour la construction adaptée aux handicapés (-> lien Internet <-) sont prêts à vous aider si vous avez l'impression que certains projets de construction ne répondent pas aux normes légales." Dîtes nous ce dont vous avez besoin et on vous dira comment vous en passer ! (Coluche)
  • " Si vous constatez d'autres inégalités qui frappent les personnes en situation de handicap, vous pouvez les signaler à notre bureau ou à Egalité Handicap et nous les transmettrons au service concerné." Il suffit d'ouvrir les yeux, des inégalités, ce n'est pas une mais bien plusieurs que j'en constate. Pas vous ? J'invite tout le monde à aller voir (lien direct), par exemple, comme l'EuroAirport de Bâle qui est assez correctement adapté côté français et presque totalement inadapté côté suisse !
À quand l'alignement sur l'Europe aussi dans ce domaine ?
Ville de Genève
Dans son courrier du 6 juillet 2007, M. le Conseiller en charge du Département des constructions et de l'aménagement a pris la peine de me détailler les facilités mises en oeuvre à l'intention des handicapés, à savoir :
  • Abaissement de tous les trottoirs et installations de bandes podotactiles (-> voir les Directives Cantonales <-).
  • Lignes de guidage mis en place dans les espaces complexes tels que le rond-point de Plainpalais.
  • Organisation périodique d'ateliers de sensibilisation aux obstacles citadins.
  • Une carte des abaissements de trottoirs et un plan tactile de la Ville sont en cours de réalisation.
  • Tous les nouveaux WC publics installés depuis 2006 sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
  • Divers projets destinés à améliorer l'accessibilité des bâtiments culturels sont en cours. Dommage qu'on ne puisse pas en connaître là aussi le détail !
Genève Accessible - un Projet artistique à vocation sociale.... consultez ici le communiqué de presse ou rendez-vous là pour le vernissage
Vallorbe
Étrange fait que de voir, en 2014, des bâtiments communaux adaptés à la sauvette.

L'entrée principale reste inaccessible et il faut utiliser la rampe d'accès de l'Office de Poste contigu - d'ailleurs peu pratique car de largeur limitée, avec des multiples virages et obstacles -.

Plus étonnant encore, l'unique place de parc "réservée" pour personne handicapée, est une place bleue mais aussi une place marquée d'un panneau d'interdiction de stationnement !
S'il est interdit de parquer (avec ou sans autorisation spéciale), pourquoi est-ce une place "bleue" ?
Si c'est une place bleue alors faut-il mettre sous le pare-brise, sa carte de légitimité pour personne handicapée ou sa carte horodateur ?
Si c'est une place réservée, alors pourquoi est-elle bleue et non jaune, comme les nombreuses places réservées aux employés administratifs ?

Pire encore ou presque : sur cette place, on trouve la bouche d'égout, construite évidemment au fond d'une cuvette ! C'est à dire qu'outre les flots de déchets sur la route, l'utilisateur de cette place aura a manoeuvre pour éviter d'être déséquilibré sur un sol qui n'est pas plat.

Mais à quoi ça rime ce … ?
   
   
   
   
   
   
 
Retour au TOP
Cliquer ici pour me contacter ou faire des suggestions   Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter les liens ici